Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720030039
RESEAU HYDROGRAPHIQUE DE LA JALLE, DU CAMP DE SOUGE A LA GARONNE, ET MARAIS DE BRUGES

(n° régional : 36650000)

Commentaires généraux

Le réseau hydrographique de la jalle de Saint-Médard (au sens large) prend sa source au niveau du camp de Souge à l'ouest, du réseau de lagunes au nord (Salaunes, Saint-Aubin, Saint-Médard) et du plateau landais au sud (Mérignac, Saint-Jean d'Illac). Il rejoint la Garonne après avoir traversé les marais de la vallée de la Garonne, dont le marais de Bruges (réserve naturelle).

Cette variété de milieux favorise la présence d'une faune et d'une flore diversifiée, comprenant de nombreuses espèces d'intérêt patrimonial dans divers groupes taxonomiques : orchis à fleurs lâches, fadet des laîches, cuivré des marais, agrion de Mercure, cistude d'Europe, loutre, etc.

Bien que son maintien sur le site soit à confirmer, le vison d'Europe a été présent sur ce réseau, comme le confirment malheureusement les nombreux cadavres trouvés sur la départementale D210 qui sépare la réserve de Bruges des prairies inondables de Blanquefort.

La partie aval de la zone a déjà été fortement artificialisée dégradée par divers aménagements et la partie amont est exposée à des risques de pollutions accidentelles. Les zones inconstructibles définies par le plan de prévention des risques d'inondation bloquent désormais la progression de l'urbanisation sur le tronçon moyen de la jalle.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la zone est basée sur la présence des habitats et des espèces d'intérêt patrimonial et exclut généralement les milieux artificialisés.

Sur la zone forestière, la zone inclut la ripisylve et s'arrête là où commence la pinède.

Sur le tronçon moyen, la ZNIEFF déborde de la vallée sur les coteaux afin d'inclure les milieux mésophiles à secs où se reproduisent certains papillons rares, ainsi qu'un zone de ponte de la cistude d'Europe.

Plus à l'aval, la ZNIEFF comprend en majorité des prairies pâturées et fauchées, mais intègre également une partie de la zone maraîchère, celle comprenant également des prairies humides diversifiée et une partie non négligeable du réseau hydraulique des jalles.

Tout à l'aval, la ZNIEFF est réduite au lit mineur de la jalle, les terrains au sud étant totalement artificialisés et les terrains au nord faisant partie d'une unité hydraulique différente et indépendante (ZNIEFF 35090000).