Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 720030111
Coteaux du Coly

(n° régional : 2400004)

Commentaires généraux

Les coteaux du Coly se trouvent sur la pointe nord occidentale du causse de Martel. Ce dernier, aussi présent dans le Lot et en Corrèze, englobe la marge la plus orientale du Périgord sur une zone allant de Condat-sur-Vézère à Cazoulès en passant par Nadaillac et Borrèze. Il est caractérisé par un substrat de calcaire jurassique compact qui explique en grande partie le caractère singulier des cortèges floristiques rencontrés : omniprésence des végétations xérophiles, présence de nombreux taxons d’affinités méditerranéennes, dont certains en limites d’aire. Les coteaux du Coly constituent un des secteurs les plus intéressants de la partie périgourdine du causse de Martel (qui mériterait à terme d’être classé en ZNIEFF de type 2), c'est pourquoi il est ici proposé de les retenir en ZNIEFF de type 1.

Le zonage proposé est constitué de deux grands ensembles de pelouses, localisées de part et d’autre du Coly, peu avant sa confluence avec la Vézère. Ces coteaux se singularisent en raison de l’importante surface de pelouses calcicoles qu’ils abritent et du grand nombre d'espèces patrimoniales présentes : Sabline des Chaumes - Arenaria controversa, Euphorbe de Séguier - Euphorbia seguieriana, Crapaudine de Guillon - Sideritis hyssopifolia subsp. guillonii, Millepertuis des montagnes - Hypericum montanum, Ibéris amer - Iberis amara, Laitue vivace - Lactuca perennis, Lin des collines - Linum austriacum subsp. collinum, Mercuriale de Huet - Mercurialis huetii (en situation d’isolat) - Orchis singe - Orchis simia, Renoncule en éventail - Ranunculus paludosus, Leuzée conifère - Rhaponticum coniferum (en limite d’aire), Spirée d'Espagne - Spiraea hypericifolia subsp. obovata, Gesse de Hongrie - Lathyrus pannonicus, etc.

Soulignons le caractère exceptionnel d'une telle concentration d'espèces végétales patrimoniales réunies sur un même site. À cela s'ajoute une grande variété d'habitats ouverts : pelouses xérophiles du Sideritido-Koelerietum et du Lino-Seslerietum, tonsures thérophytiques, dalles et éboulis et d'espèces animales d'intérêt telles que le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) ou encore le Lézard ocellé (Timon lepidus). Notons également la présence du Gazé (Aporia crataegi), espèce évaluée quasi-menacée en Aquitaine depuis peu selon les listes rouges. Néanmoins, des prospections complémentaires sont à prévoir afin de compléter l'inventaire faunistique actuel de la zone.

On peut actuellement considérer les coteaux du Coly parmi les secteurs de pelouses les plus riches et les mieux conservés du Périgord.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la zone a été effectuée afin d’englober (1) les grands secteurs de pelouses présents de part et d’autre de la vallée du Coly (« Les Foncillières » et « Le Pré Meunier » sur la rive droite, « les Thuilières » sur la rive gauche), (2) quelques zones plus limitées en surface mais comportant des espèces d’intérêt (« Bouch »), ainsi que (3) plusieurs secteurs boisés trouvant leur place dans cette ZNIEFF (car riches en micro-pelouses et ourlets thermophiles d’intérêt).

Les zones se trouvant plus au sud-sud-est en direction de Coly n’ont pas été inclus du fait de la fermeture des milieux dans ces secteurs et de l’intérêt moindre des pelouses prospectées. De même, les limites nord-nord-est des deux polygones délimitant la ZNIEFF ont été tracées afin d’exclure les boisements de pentes, milieux à fort intérêt, mais trop différents des boisements thermophiles inclus dans cette ZNIEFF. Ces boisements de pentes (comportant des Hêtraies relictuelles) auront vocation être incorporés dans une ZNIEFF distincte de celle-ci. Notons enfin que les vastes zones de coteaux présents à l’ouest du site (secteur des Farges en rive droite de la Vézère) n’ont volontairement pas été incluses dans le zonage proposé. S’il est évident que ces derniers ont également vocation à être inscrits en ZNIEFF de type 1, ils n’appartiennent pas au causse de Martel (contrairement aux coteaux du Coly) et devront par conséquent être inclus dans une ZNIEFF de type 2 distincte (travail restant à faire lors de la rédaction de cette fiche).

Les limites proprement dites ont été tracées suite aux visites de terrain, en se calant sur les photographies aériennes et les courbes de niveau de la carte 1 : 25 000 de l’IGN. Dans certains cas, les routes et chemins ont été utilisés afin de matérialiser clairement les limites de la zone. C’est le cas en particulier à l’est de la ZNIEFF (entre les lieux-dits « les Bos Nègre » et « Combes Restes ») où le secteur perd en intérêt et où il est difficile de trouver une limite objective.

Les zones artificielles (carrières, habitations) ont été exclues de la zone ; en revanche les rares zones de prairies ou de truffières ont été conservées.