Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730010599
Plan d'eau de Pauilhac et forêt de Bréchan

(n° régional : Z2PZ1143)

Commentaires généraux

La Lomagne gersoise est une zone de plateaux calcaires réputée pour la fertilité de ses sols, et sous la pression de l’agriculture intensive, les surfaces boisées et le bocage ont progressivement disparu au profit des grandes parcelles de cultures de céréales et d’oléagineux. Dans ce contexte, la forêt de Bréchan, d’une superficie de 62 ha environ, est un îlot forestier d’une taille peu habituelle pour cette région. Avec les petits plans d’eau qui lui sont associés, cet ensemble naturel présente un intérêt non négligeable pour la faune locale.

Un fort intérêt batrachologique a été identifié sur le plan d’eau de Pauilhac et sa bordure. Ainsi un cortège d’amphibiens patrimoniaux (Crapaud calamite, Pélodyte ponctué, Rainette méridionale, Grenouille agile) s’y reproduit. La mosaïque de milieux composée par le massif forestier de Bréchan, les bosquets et plans d’eau périphériques associés à leur ceinture de végétation permet à ce cortège d’accomplir l’ensemble de son cycle biologique.

La Salamandre tachetée est également présente et occupe le ruisseau forestier.

Auparavant, l’Autour des palombes (Accipiter gentilis) nichait dans cette forêt ; aujourd’hui, ce rapace déterminant ne fréquente plus ce boisement, sans doute du fait de l’exploitation d’une partie de la futaie. La forêt accueille maintenant des rapaces plus communs (Buse variable, Épervier d’Europe, Milan noir) et le cortège habituel des oiseaux inféodés au milieu forestier.

La roselière du plan d’eau de Pauilhac où la nidification du Blongios nain (Ixobrychus minutus) avait été observée en 1986 a aujourd’hui entièrement disparu, ôtant toute possibilité de nidification à ce petit héron au statut de conservation préoccupant.

À cause de leur situation au cœur de parcelles intensément cultivées, ces zones humides sont sujettes aux pollutions agricoles qui pourraient, en modifiant la qualité écologique des sites de reproduction, porter préjudice aux populations locales d’amphibiens.

Commentaires sur la délimitation

La zone englobe la forêt de Bréchan et les bosquets et plans d’eau périphériques associés à leur ceinture de végétation. Ce complexe de milieux permet au cortège d’amphibiens patrimoniaux présent d’accomplir l’ensemble de son cycle biologique. Les milieux interstitiels (cultures, prairies) sont également inclus dans la zone.