Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730010612
Ensemble de tulipes et messicoles de Marsolan à La Romieu

(n° régional : Z2PZ2005)

Commentaires généraux

Le site englobe un plateau calcaire parcouru par le ruisseau l’Auchie et dont la partie nord, en se rapprochant de La Romieu, comprend une zone karstique. La grande majorité des terrains est destinée à la culture des céréales (blé, maïs) et des oléagineux (tournesol, colza). Quelques vignes et vergers subsistent dans ce paysage rural. De nombreux bosquets, bois et une forêt (bois de la Ville et bois de Bourdieu) constituent un réseau à travers les champs de cultures. Les bois de la Ville et Bourdieu constituent un bel ensemble forestier intact dans ce secteur où beaucoup de forêts ont été dégradées. Par ailleurs, est à noter la présence au bois de la Bourdette, d'une formation assez rare dans le Gers, le « carpinion aquitain et midi-pyrénéen, faciès à hêtre ». Ces ensembles forestiers apportent un intérêt non négligeable à la ZNIEFF.

Par ailleurs, les principaux milieux concernés sont :

- les cultures extensives : ces milieux, lorsqu’ils ne sont ni trop amendés ni désherbés, sont propices à la présence d’espèces messicoles (flore se développant dans les champs de céréales). Quelques espèces bulbeuses ont su trouver refuge dans les bordures de ces parcelles cultivées ;

- les grottes et gouffres : ils sont issus d’un sous-sol de type karstique. Ces habitats jouent un rôle important dans la présence des chauves-souris.

Les espèces présentes font essentiellement partie du cortège floristique des messicoles. En effet, quelques espèces typiques peuvent être observées çà et là telles que le Bleuet (Centaurea cyanus), le Peigne de Vénus (Scandix pecten-veneris), la Renoncule des champs (Ranunculus arvensis), l’Adonis goutte-de-sang (Adonis annua) ou encore la Nigelle de France (Nigella gallica), pour les plus visibles. Cette dernière est inscrite dans la liste des espèces bénéficiant d’une protection nationale. D’autres espèces, la Mâche auriculée (Valerianella rimosa), l’Euphorbe en faux (Euphorbia falcata), la Vesce hybride (Vicia hybrida)… se mêlent discrètement aux cultures.

Cette ZNIEFF a la particularité d’inclure 2 autres espèces à bulbes ou à rhizomes inscrites sur la liste des espèces protégées au niveau national. Elles font partie du cortège floristique des plantes remarquables des vignes et vergers. C’est ainsi que l’on peut observer :

- la Tulipe précoce (Tulipa raddii) ; cette tulipe protégée nationalement est l’une des plantes remarquables du département du Gers. Ce taxon n’est actuellement connu que de ce département. Les populations les plus importantes s’observent sur la commune de Marsolan. Bien connue des habitants qui la cueillaient jadis dans les champs de cultures et les vignes, cette plante ne s’observe principalement qu’en bordures de haies et de champs, et sur quelques prairies et vignes abandonnées. Les nouvelles techniques culturales (désherbant, travail profond du sol) et la disparition des vignes malmènent les différentes stations ;

- la Tulipe sylvestre (Tulipa sylvestris subsp. sylvestris) ; bien présente dans la région Midi-Pyrénées, cette tulipe protégée nationalement affectionne aussi bien les bords de champs, de routes, les lisières forestières, les prairies, les vignes et les vergers. Elle se rencontre çà et là principalement sur la commune de Marsolan.

Les messicoles et les tulipes sont des plantes directement liées aux activités humaines. Il y a une cinquantaine d’années, elles faisaient partie du « système de cultures ». Aujourd’hui, l’utilisation de désherbant, d’engrais et la disparition des vignes et vergers sont une menace pour ces espèces. De plus, très visuelles, elles sont encore régulièrement cueillies. Tous ces paramètres en font des espèces qui risquent de disparaître. Les prendre en considération dans les activités agricoles et l’aménagement paysager sont les moyens les plus efficaces pour les préserver et espérer les voir encore fleurir de nombreuses années.

Commentaires sur la délimitation

Le site s’étend de Terraube à La Romieu en englobant une grande partie de la commune de Marsolan.

Les limites sont basées sur la répartition connue des tulipes protégées dans ce secteur, et englobent la majorité des données floristiques déterminantes à proximité, qui sont essentiellement des espèces liées aux activités agricoles.

À l’ouest sont intégrés au contour les bois de la Bourdette, de la Ville et de Bourdieu.