Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730010633
Bois de Sainte-Dode

(n° régional : Z2PZ1132)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du bois de Sainte-Dode se situe au sud du Gers. Cet ensemble forestier implanté à l’ouest de la vallée de la Grande Baïse a la particularité, comme la forêt de Berdoues voisine, d’être inséré sur des terrains alluviaux, ce qui lui confère une certaine humidité naturelle amplifiée par un faible relief.

On note également la présence de ruisseaux aux eaux fraîches.

Le site présente des parties de futaies de chênes pédonculés abritant des hêtres, situation caractéristique de la chênaie-charmaie.

Des parties plus ouvertes constituent des landes atlantiques où se rencontrent le Chêne tauzin, déterminant, et l’Ajonc nain (Ulex minor). Il s’agit bien ici d’habitats déterminants. Ce chêne à répartition atlantique plutôt méridionale n’est présent qu’en de rares stations de plus en plus isolées au fur et à mesure qu’il se rapproche de la limite est de son aire. Autrefois largement répandu dans le Gers, utilisé en bois de chauffage, il a subi une nette régression, et l’on compte aujourd’hui les massifs forestiers où il est encore présent.

Ces landes sont les milieux de prédilection pour la reproduction du Busard Saint-Martin, espèce d’oiseau des milieux semi-ouverts peu fréquente et menacée. La forêt abrite également des oiseaux plus forestiers comme le Faucon hobereau ou l’Autour des palombes (déterminant) qui profitent des milieux ouverts intercalés de bois pour venir chasser.

Le ruisseau qui traverse le site de part en part au sud est habité par des poissons comme le Chabot, la Loche de rivière et le Vairon qui constituent le cortège des poissons rhéophiles, indiquant des conditions de fraîcheur, d’oxygène, de substrat et de courant satisfaisantes pour ces espèces, ce qui est assez rare dans les régions cultivées.

Cette forêt n’est pas en bon état de conservation ; elle a subi de nombreuses altérations, mises en culture, plantations de pins, sur près du tiers de sa superficie. Elle n’en garde pas moins un intérêt naturaliste dû aux espèces présentes et aux landes qui ont subsisté malgré ces conditions difficiles. Le ruisseau contribue de façon originale à la biodiversité du site, et s’intègre bien dans ce cortège de milieux frais ou humides observés.

Commentaires sur la délimitation

La zone englobe le bois de Sainte-Dode, des espaces ouverts de landes et certaines parcelles agricoles situées aux abords du bois, ainsi qu’un tronçon du ruisseau de Bataillouze.

Ce sont l’ensemble forestier et l’intérêt des landes qui justifient la délimitation, pour leur intérêt propre et en tant qu’habitats d’espèces.