Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730010709
Friche et lande de Ragégat-Les-Galis

(n° régional : Z2PZ1049)

Commentaires généraux

Site localisé au nord de Lectoure, à l’est près de la route qui relie cette ville à Agen. Il couvre en partie un plateau marno-calcaire aux sols durs et superficiels et le glacis qui descend vers le bassin versant de l’Auroue, formant un vallon caché ayant tant bien que mal échappé aux cultures intensives avoisinantes.

Principalement composée de parcelles cultivées, la zone concerne également des landes et des alignements d’arbres, témoins d’un ancien bocage logé dans ce vallon perché.

Les milieux présents ici sont essentiellement des terres à blé très desséchées à la belle saison et non irriguées, ou bien les friches qui en découlent, avec une grande richesse en plantes adventices et messicoles. Quelques prairies bocagères exiguës et une pelouse-lande à genévriers sont également représentées sur les pentes ou bordures.

L’intérêt majeur du site réside dans la présence, principalement sur une parcelle agricole, de nombreuses plantes messicoles (19 espèces déterminantes observées).

Lors de l’inventaire des ZNIEFF de première génération, cette station de Nigelle de France (Nigella gallica), protégée nationalement, avait été signalée par J. Terrisse. D’autres messicoles déterminantes alors recensées : le Bleuet (Centaurea cyanus), le Bugle petit pin (Ajuga chamaepitys), l’Adonis d’automne (Adonis autumnalis), la Renoncule des moissons (Ranunculus arvensis), le Persil des moissons (Petroselinum segetum), la Germandrée botryde (Teucrium botrys), ont persisté jusqu’à nos jours.

Des observations complémentaires ont permis de compléter cette liste.

Le maintien du labour ou du hersage de la parcelle et l’absence de traitement herbicide semblent garantir le maintien du cortège exceptionnel qu’elle renferme. La pratique de cultures extensives à une échelle plus vaste dans un cadre de sols et de climat ici très secs semble favorable à la diversité des espèces messicoles et à l’expression de la banque de semences conservée dans le sol. La présence au voisinage d’éléments naturels moins intensifiés que les champs environnants contribue à faire de ce site un enjeu de conservation plus intéressant. Il s’intègre, à l’échelle du nord du Gers, dans un réseau de champs riches en plantes messicoles qui constitue une originalité régionale et joue un rôle conservatoire important pour ces espèces.

Commentaires sur la délimitation

Le site concerne une zone bocagère très préservée qui englobe à la fois la parcelle riche en espèces messicoles, principal intérêt du site, les milieux annexes de landes et de prairies, ainsi que les parcelles agricoles intercalées. Les limites sont liées au parcellaire du secteur (gestion homogène) et au contraste avec les zones urbanisées alentour.