Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730011022
Pech et pentes forestières de Pinsac

(n° régional : Z1PZ0409)

Commentaires généraux

Située au nord-est du village de Pinsac, cette ZNIEFF s’inscrit dans le secteur le plus encaissé de la vallée de la Dordogne, celle-ci traversant les calcaires plus durs du jurassique moyen. Ainsi, la zone couvre un relief calcaire notamment composé de falaises surplombant un méandre de la Dordogne. Les milieux rupestres du site sont particulièrement intéressants d’un point de vue ornithologique avec la nidification certaine du Faucon pèlerin mais aussi du Grand-Duc d’Europe. Toutefois, la présence de la première espèce peut être menacée par l’installation du Grand-Duc qui peut prédater le Faucon pèlerin. Le Pigeon colombin est également présent tandis que le Martinet alpin, cité sur le site, ne semble plus s’y reproduire. Sur ces falaises se trouve également une plante inscrite en liste rouge régionale : le Passerage des montagnes (Alyssum montanum), tandis que les faciès plus instables d’éboulis sont marqués par la présence du Laser de France (Laserpitium gallicum). En arrière des milieux rupestres, le site se compose d’une mosaïque de boisements thermophiles au sein desquels le Chêne vert (Quercus ilex) peut être abondant, mais aussi de différents faciès de pelouses sèches (Mesobromion et Xerobromion, pelouses annuelles...) riches en espèces patrimoniales. Citons parmi ces habitats les pelouses thérophytiques de l’alliance Thero-Airion. On citera en guise d’exemple la Campanule à petites fleurs (Campanula erinus), l’Hélianthème fausse bruyère (Fumana ericoides), l’Hysope officinale (Hyssopus officinalis) ou encore le Lin d’Autriche (Linum austriacum subsp. collinum). L’entomofaune est également typique des zones xérothermophiles avec l’Hermite (Chazara brizeis), espèce très localisée et en déclin dans la région. L’Azuré du serpolet (Maculinea arion), protégé en France, est aussi présent sur le site, où sa plante hôte est l’Origan (Origanum vulgare). Deux criquets méditerranéens assez peu répandus en Midi-Pyrénées sont aussi mentionnés, parmi lesquels le Criquet des friches (Omocestus petraeus).

Commentaires sur la délimitation

La zone se limite à un ensemble de pentes abruptes abritant plusieurs espèces floristiques et faunistiques remarquables et caractéristiques des milieux rupestres ou de pelouses et boisements thermophiles. Ces coteaux surplombant la Dordogne sont bornés à l’ouest par le village de Pinsac, et à l’est par le hameau de Blanzaguet. Les limites supérieures de la zone sont plus ou moins calées sur le relief, et se bornent alors aux secteurs de pentes.