Logos SINP

ZNIEFF 730011384
Pentes boisées de Villefranche-de-Rouergue

(n° régional : Z1PZ0856)

Commentaires généraux

La ZNIEFF, située dans une vallée aux portes de la ville de Villefranche-de-Rouergue, a une superficie d’environ 365 ha. Elle se présente de part et d’autre de la rivière Aveyron. Les versants sont principalement composés d’essences feuillues, et des falaises continentales sont également présentes. Des parcelles ouvertes de type prairies et landes sont présentes, mais en superficie moindre. Enfin, il existe des mines et des passages souterrains. Le site révèle un grand intérêt faunistique et floristique avec notamment des espèces rares et/ou protégées.

La diversité des milieux sur la zone permet la présence d’une faune et d’une flore variées : les falaises offrent des habitats propices à la reproduction des oiseaux rupestres ; les anciennes mines et les passages souterrains offrent des gîtes d’hibernation et/ou de reproduction aux chiroptères ; les pelouses sèches et rocailleuses, ainsi que les landes, permettent la présence d’une flore caractéristique.

Au niveau faunistique, 2 espèces d’oiseaux inféodés aux milieux rupestres sont présentes sur le site, et plusieurs couples s’y reproduisent depuis de nombreuses années. Il s’agit du Faucon pèlerin et du Grand-duc d’Europe. Le site abrite aussi une colonie de reproduction d’une quarantaine d’individus d’une espèce de chauve-souris protégée. Il s’agit du Grand Rhinolophe. Le Pic mar se reproduit également sur le site. Il fréquente principalement les forêts, les bosquets et les haies de feuillus. Le département de l’Aveyron est situé en limite de la zone de répartition de cette espèce. D’un point de vue floristique, l’intérêt est important puisque de nombreuses espèces protégées et/ou rares dans le département y ont été recensées, notamment la Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris subsp. sylvestris), une espèce très rare et protégée au niveau national. Par ailleurs, deux autres espèces présentes dans les milieux rocailleux sont jugées assez rares : l’Anthémis des rochers (Anthemis saxatilis), le Galéopsis douteux (Galeopsis segetum) et la Capillaire blanche (Cystopteris fragilis).

Commentaires sur la délimitation

La zone retenue a été réalisée en fonction de la localisation et de la biologie des espèces déterminantes de la ZNIEFF. Par ailleurs, les limites du site sont fixées à l’ouest par la ville de Villefranche-de-Rouergue, le reste étant déterminé par les coteaux qui surplombent la vallée.