Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730011403
Coteaux de l'ouest du St-Gironnais

(n° régional : Z2PZ2072)

Commentaires généraux

La ZNIEFF de type 2 des « coteaux de l’ouest du St-Gironnais » étend ses 7 500 ha dans la zone pré-pyrénéenne entre le bas Couserans et les Petites Pyrénées, en rive droite du Salat. Elle repose sur un massif karstique. C’est une zone de coteaux et de collines vallonnées à dominante forestière. L’altitude moyenne est de 400 m. L’agriculture, de type extensif (élevage polyculture), occupe les zones de fonds de vallées, et remonte sur les coteaux de soulanes bien exposés. La mosaïque paysagère, riche, est composée de forêts, fruticées, pelouses sèches, affleurements rocheux, bocage avec des réseaux de haies et de mares préservés, ainsi que de cultures céréalières annuelles. La nature géologique de la zone permet la présence de nombreuses grottes et cavités naturelles propices à la présence de certaines espèces patrimoniales. Le réseau hydrographique est relativement dense avec de nombreux ruisseaux de tête de bassin versant.

Les intérêts floristiques sont liés aux différents milieux présents sur le site. La zone présente différents faciès de pelouses sèches calcicoles à affinités méditerranéennes qui peuvent être riches en orchidées. Des milieux intéressants comme les garrigues à Helianthemum et Fumana sont également présents. Des espèces remarquables occupent les secteurs plus humides, tels que les abords et les têtes des cours d’eau qui drainant la zone : l’Épipactis des marais (Epipactis palustris), le Scirpe des marais (Eleocharis palustris) ou encore l’Orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata subsp. incarnata). On rencontre également des espèces à affinités montagnardes comme la Gentiane de Burser (Gentiana burseri subsp. burseri), endémique des Pyrénées. Cet ensemble de coteaux se caractérise aussi par la présence d’un cortège d’espèces messicoles dans les parcelles de cultures avec des espèces comme le Myagre perfolié (Myagrum perfoliatum), la Renoncule des champs (Ranunculus arvensis) ou la Petite brize (Briza minor), et par la présence d’espèces à affinités méditerranéennes comme l’Iris à feuilles de graminée (Iris graminea).

Pour la faune, les enjeux concernent la présence de rapaces patrimoniaux (Milan royal) pour lesquels le site représente à la fois des zones d’alimentation et de reproduction ; les invertébrés liés aux milieux souterrains présentent un fort taux d’endémisme.

Au-delà de ces habitats particuliers, l’intérêt de la zone réside principalement dans la mosaïque d’habitats et de structures, encore bien préservée.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF de type 2 des « coteaux de l’ouest du St-Gironnais » correspond à une zone de coteaux calcaires. Elle constitue une unité homogène d’un point de vue géologique et géomorphologique. Au sud et à l’ouest, le contour suit la limite entre le bas du coteau et la plaine du Salat, plus anthropisée. Au nord et à l’est, la lmite correspond à la transition avec les : « Petites Pyrénées orientales » et les « Coteaux de l’est du Saint-Gironnais », au delà du ruisseau de la Touasse.