Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030171
Bois de Saint-Urbain

(n° régional : Z1PZ0842)

Commentaires généraux

Cette petite ZNIEFF d’environ 40 ha, implantée à un peu plus de 800 m d’altitude, se situe près de la bordure nord du causse de Sévérac, dans un secteur qui a récemment fait l’objet d’importantes mises en cultures. On se trouve sur des terrains calcaires (bathonien inférieur et bajocien) qui donnent lieu à des affleurements rocheux ou même à quelques rochers.

Les milieux déterminants rencontrés ici sont de deux ordres. Il s’agit d’une part de pelouses calcicoles sèches, d’autre part de bois mixtes de Pin sylvestre (Pinus sylvestris) dominant et de Chêne pubescent (Quercus pubescens), avec un sous-bois de Buis dominant et parfois très dense. Ces deux types de milieux sont en bon état de conservation. La zone présente un intérêt mycologique avec 7 espèces remarquables. Les principaux champignons phares de la ZNIEFF sont :

- des espèces liées à des milieux ouverts : Entoloma bloxamii, qui est caractéristique des pelouses naturelles en général calcaires – cette espèce, présente en six stations dans les départements 09, 31 et 65, est considérée comme rare selon Corriol et al. (2004), assez commune selon Bon (2004), et assez rare à très rare selon Courtecuisse et al. (2007). En Aveyron, ce champignon n’est connu que de deux stations ; Geoglossum cookeianum : avec six mentions en Midi-Pyrénées dans les départements 09, 65 et 81, cette espèce présente un intérêt régional avec une seule station aveyronnaise connue ;

- une espèce exclusive des bois de résineux qui pousse sous les pins : Hygrophorus aureus ;

- enfin, on signalera, bien que non déterminant, à l’orée de la pinède, un rare inocybe, Inocybe leucoblema, non cité dans Corriol et al. (2004).

Bien qu’aucune prospection n’ait eu lieu en matière de flore, cette zone doit également présenter un intérêt floristique.

L’abattage des arbres et la mise en culture pourraient être les deux principales menaces identifiées.

Commentaires sur la délimitation

La zone comprend les bois dits « de Levers » ainsi qu’un certain nombre de pelouses situées de part et d’autre du secteur boisé. La zone boisée a été délimitée en fonction de la répartition des espèces.