Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030328
Pelouses sèches sur calcaire de Fons

(n° régional : Z1PZ0322)

Commentaires généraux

Ce site est situé à l’est du département du Lot, entre les communes d’Issepts et de Fons, dans l’intervalle de la D148 et de la N140. Au niveau géologique, le site est localisé dans le Limargue, bande étroite de terrains calcaires du lias, séparant le causse de Gramat à l’ouest du Ségala cristallophyllien à l’est. Ce dernier jouxte la partie est du site. D’ailleurs, la route Fons-Issepts permet de distinguer le cristallin et le lias ressortis grâce à la faille nord-ouest - sud-est.

L’intérêt de ce site est principalement lié aux pelouses sèches, semi-sèches calcaires et à leurs faciès d’embroussaillement (formations plus fermées composées du Genévrier commun et/ou du Buis). Ces habitats sont en mosaïque sur le site, et représentent plus de la moitié de la surface du zonage. Le pâturage ovin est encore sporadiquement pratiqué ici, permettant la présence d’une faune et d’une flore des milieux ouverts, comme le Cardoncelle mou (Carduncellus mitissimus), plante d’intérêt patrimonial. Les pelouses calcicoles du site sont pour la plupart mésophiles, plus rarement xérophiles. Elles forment parfois sur les sols marneux une association végétale particulière, rare, appartenant à la sous-alliance du Tetragonolobo maritimi-Mesobromenion erecti. Ces pelouses possèdent un net contraste hydrique suivant la saison : sols humides et rétentifs en eau en hiver/printemps, secs en été. D’ailleurs, dans les dépressions, une végétation plus hygrophile s’y établit avec présence de la Molinie bleue (Molinia caerulea), plante hôte du Miroir (Heteropterus morpheus), papillon de jour d’intérêt patrimonial en raréfaction en France. La Marguerite de la Saint-Michel (Aster amellus), plante protégée en France, fleurit abondamment dès la fin du mois d’août sur pratiquement l’ensemble des pelouses calcaires et de leurs faciès d’embroussaillement du site. Un papillon de jour, protégé au niveau national, a été inventorié sur le site. Il s’agit de l’Azuré du serpolet (Maculinea arion), dont les œufs sont pondus ici sur l’Origan (Origanum vulgare). Quelques prairies et boisements du lit majeur du ruisseau de la Dournelle ont également été inclus dans le périmètre de la ZNIEFF, car des milieux et espèces localisés y ont été recensés. C’est le cas des prairies de fauche atlantiques (alliance du Brachypodio rupestris-Centaureion nemoralis) où ont été répertoriés quelques pieds d’Orchis élevé (Dactylorhiza elata subsp. sesquipedalis), orchidée d’intérêt patrimonial poussant ici dans l’aile humide de cette alliance. Les prairies humides du site accueillent également le Grillon des marais (Pteronemobius heydenii). Des boisements rivulaires, dominés par l’Aulne glutineux (Alnus glutinosa), le Frêne élevé (Fraxinus excelsior) et des saules (Salix atrocinerea et Salix alba) en strate arborée, des laîches (Carex sp.), dont la Laîche pendante (Carex pendula) en strate herbacée, sont également présents.

Cet habitat d’intérêt patrimonial est le milieu de vie de nombreuses espèces animales comme le Pic mar, oiseau qui a été noté nicheur probable ici et en plusieurs points du site. L’abandon pastoral, la fermeture des milieux, la mise en culture du sol et l’urbanisation ont été constatés, ce qui met en péril la grande richesse du site.

Commentaires sur la délimitation

Délimitation du site aux pelouses calcicoles exposées sur le coteau en rive gauche du ruisseau de la Dournelle, entre les lieux-dits « pech Capel » (Issepts) et « Fau » (Fons). Quelques prairies du lit majeur du ruisseau de La Dournelle ont également été incluses dans le périmètre de la ZNIEFF.