Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030334
Zones humides du Mascour et de Benne

(n° régional : Z1PZ0312)

Commentaires généraux

Le site des « zones humides du Mascour et de Benne » se situe dans la partie nord-est du département du Lot, dans les montagnes du Ségala. Implanté sur le territoire de la commune de Sousceyrac, son altitude moyenne est d’environ 600 m. Il s’agit d’un ensemble de prairies humides, marécages et tourbières dont certaines en bon état de conservation, situé à la source du ruisseau du Mamoul. Ce site abrite un ensemble intéressant d’habitats et d’espèces déterminants caractéristiques de ces milieux humides situés sur la bordure occidentale du Massif central, sur substrat acide soumis à une nette influence atlantique. Les habitats tourbeux sont particulièrement bien représentés et préservés, notamment avec des secteurs de tourbières bombées actives à Scirpe cespiteux (Trichophorum cespitosum) ou à Erica et Sphagnum, des tourbières tremblantes à Laîche à bec (Carex rostrata), ou bien encore des communautés à Rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), habitats localisés et souvent dégradés dans le département du Lot. Autour se développent des prairies à Jonc rude (Juncus squarrosus) et des pelouses humides à Nard raide (Nardus stricta).

Les espèces végétales déterminantes inféodées à ces milieux y sont largement représentées. Parmi les plus intéressantes, certaines bénéficient d’un statut de protection. C’est le cas des Rossolis intermédiaire et à feuilles rondes (Drosera intermedia et Drosera rotundifolia), protégés nationaux, du Scirpe à nombreuses tiges (Eleocharis multicaulis), protégé en Midi-Pyrénées, ou encore de la Bruyère à quatre angles (Erica tetralix) et du Scirpe cespiteux (Trichophorum cespitosum), protégés dans le département du Lot. À noter également la présence sur ce site d’espèces fort rares dans le Lot, d’influence plutôt atlantique comme l’Ossifrage (Narthecium ossifragum) ou la Renoncule de Lenormand (Ranunculus omiophyllus), ou plutôt montagnarde telles que le Comaret (Potentilla palustris) et le Trèfle d’eau (Menyanthes trifoliata).

Commentaires sur la délimitation

Le site des « zones humides du Mascour et de Benne » regroupe un ensemble de zones humides marécageuses à tourbeuses situé à la source du ruisseau du Mamoul. Il est délimité de toutes parts par des ensembles boisés ou cultivés plus communs et éloignés du contexte marécageux.