Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030395
Coteaux de Gaudiès et de Saint-Félix-de-Tournegat

(n° régional : Z2PZ0403)

Commentaires généraux

La zone correspond à un ensemble de coteaux calcaires marneux dans la partie ariègeoise du Razès (nord-est du département de l’Ariège), en rive droite de l’Hers. Ils représentent une mosaïque d’habitats et de structures de végétation intéressante avec des pelouses calcicoles sèches, des ligneux bas à affinités méditerranéennes, des milieux forestiers et des affleurements rocheux. En bordure se rencontrent des zones de cultures qui abritent des espèces messicoles. Outre le complexe d’habitats à affinités méditerranéennes, la ZNIEFF englobe également un habitat assez original correspondant à la végétation des sources d’eaux dures (ou sources pétrifiantes), habitat d’intérêt européen au sens de la directive « Habitats » (alliance du Cratoneurion). D’un point de vue floristique, les espèces à affinités méditerranéennes sont particulièrement abondantes sur le site : l’Aphyllante de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis), la Catananche bleue (Catananche caerulea), la Leuzée conifère (Leuzea conifera), le Genêt scorpion (Genista scorpius), la Lavande à larges feuilles (Lavandula latifolia) ou encore la Stéhéline douteuse (Staehelina dubia). On notera également la présence de pelouses riches en orchidées (plus de 15 espèces). Les cortèges messicoles sont également bien représentés dans les zones de cultures du site : l’Adonis d’automne (Adonis annua), la Renoncule des champs (Ranunculus arvensis), la Vesce hybride (Vicia hybrida), la Spéculaire miroir-de-Vénus (Legousia speculum-veneris) et la Nigelle de France (Nigella gallica), protégée nationale. Concernant la faune, l’intérêt principal réside dans la présence d’une population de Seps strié (Chalcides striatus), espèce méditerranéenne relativement localisée en Midi-Pyrénées. L’Aigle botté (Hieraaetus pennatus), un rapace forestier protégé au niveau national, fréquente aussi le site comme territoire de chasse et de nidification. D’un point de vue entomologique, il est intéressant de noter la présence de l’Empuse (Empusa pennata).

Commentaires sur la délimitation

Il s’agit d’une zone éclatée en deux parties, correspondant à un ensemble de coteaux calcaires marneux. La zone interstitielle est de moindre intérêt, mais est tout de même comprise dans la ZNIEFF de type 2 : « Ensemble de coteaux au nord du Pays de Mirepoix ». Les contours sont basés sur la répartition des habitats naturels intéressants en tant que tels (c’est particulièrement le cas pour un ensemble de milieux à fortes affinités méditerranéennes comme les pelouses calcicoles sèches et les fruticées sclérophylles), et en tant qu’habitats d’espèces déterminantes comme l’Aphyllante de Montpellier, la Lavande à larges feuilles, la Catananche bleue, le Seps strié... Les cultures en bordures hébergent des espèces messicoles déterminantes et protégées. Les contours tiennent aussi compte de l’écologie de l’Aigle botté (aire de nidification et territoire de chasse).