Logos SINP

ZNIEFF 730030413
Étang et bois du Loc

(n° régional : Z2PZ1084)

Commentaires généraux

Situé au cœur du territoire des sables fauves du bas Armagnac soumis aux influences atlantiques, l’étang du Loc fait partie des vieux étangs de l’Armagnac créés par les moines dans le haut Moyen Âge, et présent sur les cartes de Cassini. Il est alimenté par le ruisseau du Loc qui se jette dans la rivière Douze environ 700 m en aval.

Les pourtours de l’étang sont bien végétalisés avec des branches tombées dans l’eau qui servent de supports à la fois aux cistudes pour thermoréguler et à l’avifaune. Les zones herbagères situées en aval de digue et notamment en rive droite de l’étang sont des lieux privilégiés pour la ponte des cistudes. L’aulnaie-saussaie marécageuse située en queue d’étang est favorable à l’hivernage des cistudes.

Aulnes et saules occupent essentiellement les berges et la queue d’étang ainsi que les bords du ruisseau adducteur. Au niveau floristique, on trouve en bordure de l’étang des espèces telles que l’Épiaire des marais (Stachys palustris subsp. palustris), la Gesse de Nissole (Lathyrus nissolia), ou encore la Véronique à écussons (Veronica scutellata), espèce protégée dans le département du Gers.

L’étang est par ailleurs bien fréquenté par l’avifaune aquatique avec notamment le Canard souchet, le Cygne tuberculé (non déterminant), les Hérons cendré et pourpré, la Foulque macroule, la Sarcelle d’hiver (AREMIP/COG, 1994)...

Des inventaires complémentaires d’espèces de chauves-souris et d’insectes liées aux vieux arbres et au bocage ancien permettraient d’améliorer la connaissance du site. Un inventaire batrachologique serait également intéressant à mener, car le site présente des conditions favorables au développement des amphibiens : étang, mares, espaces prairiaux bocagers et forestiers.

Le Ragondin et l’Écrevisse de Louisiane sont présents sur le site. Des impacts sur les berges, les digues et la végétation hygrophile ont été constatés. Ces modifications mettent en péril l’état de conservation de l’étang et son rôle d’habitat d’espèces patrimoniales.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF est centrée sur l’étang du Loc, et inclut les zones herbagères situées en aval de digue et notamment en rive droite de l’étang, qui sont des lieux privilégiés pour la ponte des cistudes. Les boisements riverains situés en amont le long du ruisseau adducteur jouent un rôle de corridor écologique notamment pour le déplacement et l’hivernage des cistudes.