Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030465
Pelouses, landes et champs extensifs de Pavie

(n° régional : Z2PZ1110)

Commentaires généraux

Les coteaux de Pavie se situent dans un grand ensemble de coteaux calcaires thermophiles qui se développe au sud et à l’est d’Auch.

Ces coteaux d’expositions variées, où le calcaire affleure très souvent, offrent une mosaïque de milieux méso- à xérothermophiles. Il s’agit certainement des coteaux les plus riches et les plus diversifiés du Gers sur le plan de la flore méditerranéenne.

S’y développent ainsi des pelouses méditerranéennes à Aphyllanthe de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis), protégée dans le Gers (il s’agit du seul secteur du Gers et vraisemblablement d’une des stations les plus occidentales de la région ; limite d’aire), accompagnées de la Leuzée conifère (Leuzea conifera), également protégée dans le Gers, et de la Germandrée des montagnes (Teucrium montanum), des landes calcaires (à Genévrier [Juniperus communis], à Spartier [Spartium junceum] ou à Genêt scorpion [Genista scorpius], selon les expositions et la profondeur du sol), des formations à Lavande à large feuilles (Lavandula latifolia), protégée dans le Gers, et Stéhéline douteuse (Staehelina dubia), des pelouses marneuses à Cardoncelle mou (Carduncellus mitissimus) riches en orchidées (comme l’Ophrys du Gers [Ophrys aegirtica] et l’Ophrys jaune [Ophrys lutea]), ou bien encore des pelouses écorchées à Brachypode à deux épis (Brachypodium dystachyon), Égilope ovale (Aegilops ovata) et Gastridie (Gastridium ventricosum).

Outre leur intérêt floristique, les landes ouvertes offrent une forte diversité entomologique, notamment en ce qui concerne les orthoptères (l’Œdipode rouge [Oedipoda germanica germanica]) et les papillons (le Damier de la Succise [Euphydryas aurinia], protégé nationalement, et le Grand Nègre des bois [Minois dryas]).

Les parcelles agricoles, relativement extensives, accueillent pour leur part un très important cortège de plantes messicoles (un des plus diversifiés du département) avec notamment la Nigelle de France (Nigella gallica), protégée nationalement, la Petite spéculaire (Legousia hybrida), le Caucalis à fruits plats (Caucalis platycarpos), l’Adonis goutte-de-sang (Adonis annua), le Persil des moissons (Petroselinum segetum), l’Ibéris amer (Iberis amara), etc. Cette richesse et cette diversité font de cette zone un véritable conservatoire in situ de plantes messicoles.

Toutefois, les milieux ouverts sont en régression, et l’abandon depuis plusieurs années de toute pratique pastorale dans ce secteur périurbain conduit à une fermeture progressive de la végétation et au passage à la chênaie thermophile à Chênes pubescent et sessile. Le développement de la décharge (centre d’enfouissement technique) s’est récemment fait au détriment des pelouses à Aphyllante et pourrait se poursuivre à l’avenir. Côté champs cultivés, c'est le maintien des pratiques extensives qui garantit la pérennité du cortège de plantes messicoles.

Commentaires sur la délimitation

Cet ensemble de coteaux du secteur Pavie-Pessan-Auterive est formé d’un complexe de pelouses et de landes calcaires au sein de parcelles agricoles relativement extensives et riches en espèces messicoles.

La délimitation de cet ensemble sur la géomorphologie générale du secteur (affleurements importants du calcaire) et sur la localisation des milieux et espèces à haute valeur patrimoniale (pelouses à Aphyllante et parcelles agricoles riches en messicoles).

Le caractère fonctionnel de l’ensemble du coteau a également été pris en compte.