Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030477
Bois et landes de La Clotte, La Tauziole et Labadie

(n° régional : Z2PZ1138)

Commentaires généraux

Le complexe des bois et landes de La Clotte, La Tauziole et Labadie se situe à l’extrême nord-ouest du département du Gers, non loin des Landes. L’influence atlantique y est ainsi très marquée dans cette petite région où se côtoient vignes, bois et prairies.

Les sables fauves de l’Armagnac, formation géologique particulière et caractéristique de ce secteur, couplés à une influence atlantique très marquée, permettent l’expression d’une flore acidiphile caractéristique et plus particulièrement en situation humide.

Cet ensemble boisé se caractérise ainsi par une diversité de faciès de milieux acidophiles allant de la lande thermo-atlantique humide à Erica ciliaris, à la chênaie acidiphile sèche avec le Chêne tauzin (Quercus pyrenaica) en passant par des formations de Chêne-liège (Quercus suber).

Ces milieux sont pour la plupart en limite de répartition géographique, et sont peu répandus en Midi-Pyrénées, même s’ils s’avèrent plus communs dans la région Aquitaine voisine.

Les landes atlantiques accueillent au niveau de leurs faciès les plus humides un cortège floristique intéressant avec la Bruyère ciliée (Erica ciliaris), la Lobélie brûlante (Lobelia urens) ou la Petite scutellaire (Scutellaria minor), protégée dans le Gers. Les faciès plus secs sont caractérisés par l’Avoine de Thore (Pseudarrhenatherum longifolium) et la Phalangère à feuilles planes (Simethis mattiazzii).

Des formations plus ponctuelles mais de très grande valeur patrimoniale sont également présentes. On citera à ce titre les ornières humides des chemins forestiers où se développe le très rare cortège du Cicendion avec la Cicendie filiforme (Cicendia filiformis) et la Grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica), toutes deux protégées en région Midi-Pyrénées, le Mouron des marais (Anagallis tenella), protégé dans le Gers, ou encore la Radiole faux-lin (Radiola linoides). La création ancienne d’un petit étang forestier a permis l’établissement d’une zone marécageuse tourbeuse (une des très rares du département) dans laquelle se rencontrent plusieurs espèces rarissimes pour le Gers à savoir : l’Écuelle d’eau (Hydrocotyle vulgaris), la Fougère des marais (Thelypteris palustris) et le Potamot à feuilles de Renouée (Potamogeton polygonifolius). Un cortège bryophytique particulier est également présent.

Ce complexe boisé accueille et concentre vraisemblablement l’ensemble des milieux et espèces d’influence thermo-atlantique les plus rares du département et peut-être de la région, ce qui lui confère une très forte valeur patrimoniale.

Cette richesse et cette diversité sont dépendantes d’une gestion forestière adaptée qui passe notamment par le maintien des conditions hydrologiques (non-drainage), la préservation des feuillus et une artificialisation réduite et maîtrisée des chemins forestiers.

Commentaires sur la délimitation

Cet ensemble boisé est formé d’un complexe de milieux atlantiques (bois et landes) au sein d’un ensemble bocager à dominante agricole et viticole. La délimitation de cet ensemble s’est effectuée en fonction de la géomorphologie générale du secteur et de la localisation des milieux et espèces à haute valeur patrimoniale (les landes humides principalement).

Le caractère fonctionnel de l’ensemble du peuplement a également été pris en compte.