Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030500
Forêts de Boussan et Mauboussin

(n° régional : Z2PZ2056)

Commentaires généraux

Située entre les vallées de la Louge et de la Nère, l’entité forestière qui rassemble la forêt de Mauboussin, la forêt de Boussan et les boisements périphériques est, avec la forêt de Fabas, un des massifs forestiers les plus vastes de cette partie de la Haute-Garonne. La végétation forestière est principalement constituée de chênes pédonculés, de charmes, de châtaigniers et de hêtres, ce dernier étant présent dans les combes ou dépressions les plus fraîches. La particularité de cette forêt est la présence de vieilles futaies ainsi que de taillis sous futaies qui lui donnent un intérêt écologique remarquable.

La diversité avifaunistique sur la zone est importante, surtout en ce qui concerne les espèces forestières. Parmi celles-ci, l’Aigle botté est présent sur la forêt de Mauboussin avec un couple nicheur. Cette espèce recherche soit les grandes superficies boisées, soit les coteaux boisés souvent inaccessibles. Les vieux arbres, dont la présence lui est indispensable, se trouvent en grand nombre sur l’ensemble de la forêt. Le Pic mar, espèce très localisée et rare, recherche les futaies claires constituées aussi de vieux arbres. Une forêt ou un boisement en bon état de conservation lui est indispensable pour son maintien sur une zone donnée. Des recensements récents ont permis de contacter plusieurs couples nicheurs dans les forêts de Mauboussin et de Boussan ainsi que dans les boisements périphériques. Quelques couples de Guêpier d’Europe sont présents au bord de la rivière la Nère juste en lisière nord de la forêt de Mauboussin. L’espèce trouve sur les berges de la rivière des parties dénudées et abruptes propices à sa nidification. Les insectes sont également bien représentés. Le Damier de la succise (Euphydryas aurinia), un papillon de jour qui fréquente de nombreux milieux, trouve dans ce site certaines prairies humides ou sèches, lisières et clairières de bois qui lui sont favorables. Cette espèce est protégée en France. La forêt héberge également un autre papillon déterminant rare et protégé mais en forte régression à l’échelle française. Son maintien dépend d’une gestion forestière adaptée et notamment de la présence de clairières.

Du point de vue de la flore, l’essentiel des espèces présentant un intérêt sont liées aux milieux ouverts (coteaux secs et cultures) enchâssés entre ces deux grandes forêts. Les petits coteaux secs accueillent une flore thermophile des tonsures à annuelles avec le Bugle petit-pin (Ajuga chamaepitys subsp. chamaepitys), l’Alysson à calices persistants (Alyssum alyssoides) ou bien encore la Gastridie (Gastridium ventricosum). D’autres espèces liées aux landes thermophiles comme la Lavande à larges feuilles (Lavandula latifolia) et le Ciste à feuilles de sauge (Cistus salviifolius) peuvent y être rencontrées. À noter également la présence du Lis martagon (Lilium martagon) dans les ourlets ou les sous-bois. Enfin, certains champs hébergent encore quelques messicoles dont certaines sont assez rares comme le Coquelicot argémone (Papaver argemone).

Commentaires sur la délimitation

Cette ZNIEFF comprend les forêts de Mauboussin et de Boussan, habitat de l’Aigle botté et du Pic mar, et les bois, haies, prairies et cultures en connexion directe avec ces deux massifs forestiers et hébergeant eux-mêmes des espèces faunistiques et floristiques déterminantes.