Logos SINP

ZNIEFF 730030546
Aval des ruisseaux du Job et du Ger

(n° régional : Z2PZ0315)

Commentaires généraux

Située dans le piémont commingeois, cette ZNIEFF concerne la partie aval des ruisseaux du Job et du Ger ainsi que leurs affluents. Elle s’étend sur une centaine d’hectares jusqu’à sa confluence avec le fleuve Garonne, et traverse les villages d’Aspet, Izaut-de-l’Hôtel, Encausse-les-Thermes, Soueich, Lespiteau et Pointis-Inard. Les altitudes sont comprises entre 320 et 460m.

Concernant la flore, certaines prairies humides attenantes aux cours d’eau abritent des plantes déterminantes : l’Œnanthe faux boucage (Oenanthe pimpinelloides) ainsi que le Scirpe des marais (Eleocharis palustris).

Mais l’un des enjeux majeurs de cette ZNIEFF est le Desman des Pyrénées, petit mammifère semi-aquatique endémique des Pyrénées et du quart nord-ouest de la péninsule Ibérique, particulièrement original dans tous les aspects de sa biologie. Étroitement adapté à la vie semi-aquatique, il peuple des cours d’eau à régime hydrologique de type nival de transition à pluvio-nival, dans des massifs montagneux ou de piémont recevant une pluviométrie annuelle supérieure à 1 000 mm. Toutes les perturbations pouvant affecter le fonctionnement des cours d’eau et notamment le fonctionnement hydrologique sont préjudiciables à l’espèce. La pollution, la gestion piscicole, les sports aquatiques, etc. constituent autant de facteurs pouvant affecter de manière négative l’espèce et son habitat. Sur le site, les indices de présence sont fréquemment observés, et les données collectées permettent de considérer l’importance de ce cours d’eau par rapport à l’espèce. Cette ZNIEFF joue un rôle fonctionnel évident en assurant la connexion avec les habitats aquatiques des autres ZNIEFF, situées notamment en amont et en aval. En phase d’extension depuis la fin des années 1990, la Loutre d’Europe est également présente sur le site. Il s’agit d’une espèce également très adaptée à la vie semi-aquatique, mais à régime alimentaire essentiellement piscivore et qui ne présente pas les mêmes exigences que le Desman des Pyrénées. La présence d’un poisson migrateur, l’Anguille (Anguilla anguilla), indique que ces ruisseaux possèdent une eau claire et bien oxygénée, où elle se localise préférentiellement dans les parties aux fonds composés d’abris benthiques (anfractuosités, blocs, roches...). D’autres espèces comme le Cincle plongeur (Cinclus cinclus) ou la Truite (Salmo sp.) sont bien représentées et contribuent à l’intérêt de cette ZNIEFF. Concernant les invertébrés, on note la présence d’une libellule intéressante, le Gomphe à crochets (Onychogomphus uncatus), qui affectionne également les cours d’eau au courant rapide avec des eaux de bonne qualité et bien oxygénées. Citons aussi la présence d’un cloporte ripicole, Oritoniscus violaceus, qui vit sur les bords de ruisseaux souvent immergés.

Une bonne qualité physico-chimique des eaux est un préalable indispensable au maintien des espèces patrimoniales sur ce site.

Commentaires sur la délimitation

Cette ZNIEFF couvre la partie aval des cours d’eau du Job et du Ger jusqu’à la confluence avec la Garonne (commune de Pointis-Inard), et inclut l’ensemble des affluents n’étant pas déjà intégrés dans d’autres ZNIEFF de type 1. Les limites amont se situent au niveau de la commune d’Isaut-de-l’Hôtel pour le ruisseau du Job, et de la commune d’Aspet pour le ruisseau du Ger. L’amont de ces ruisseaux fait lo’bjet d’autres ZNIEFF. Les limites ainsi définies sont fonction de la répartition des espèces de faune et de flore. De façon générale la ZNIEFF comprend 5 m de part et d’autre du lit mineur, et est localement élargie aux données ou habitats d’espèces déterminantes.