Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 740120183
BOIS DE BOUERY

(n° régional : )

Commentaires généraux

La znieff couvre le Bois de Bouéry qui se trouve au milieu du bassin versant de la Gartempe et de ses affluents. La rivière l’Asse le borde en sa lisière ouest.

C'est finalement un des rares boisements de taille assez importante du nord Haute-Vienne. Il s'agit d'une forêt ancienne comme le montrent les cartes de Cassini et d'Etat-major.

Le massif se présente sous forme d'une chênaie acidiphile, avec deux faciès, l'un dominé par le Chêne sessile, l'autre par le Chêne pédonculé et le Bouleau verruqueux. Les arbres âgés à cavités sont rares, de même que la présence de bois mort. En lisière ou en intrication, quelques prairies mésophiles ou humides ont été intégrées à la znieff, tant pour leur intérêt floristique que pour les zones de nourrissage qu'elles constituent pour les chiroptères et l'avifaune mais aussi en tant que zone de reproduction pour les amphibiens et les odonates.

L'intérêt de la znieff est principalement faunistique avec de forts enjeux :

Avifaune : reproduction de l’Autour des palombes, nidification du Bruant proyer, de la Pie-grièche écorcheur, du Pic mar, du Pic noir. L’Alouette lulu, le Gros-bec cassenoyaux, le Hibou moyen-duc et le Pouillot siffleur fréquentent regulièrement le site.

Chiroptères : présence d’espèces patrimoniales (Pipistrelle de Nathusius, Petit rhinolophe, Rhinolophe euryale, Barbastelle d’Europe, Grand Murin, Noctule commune, Noctule de Leisler, etc).

Entomofaune : présence du Damier de la Succise et de l’Agrion mignon.

Par ailleurs, la znieff contient un mégalithe de première importance à l'échelle de la Haute-Vienne.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la znieff intègre l'ensemble du Bois de Bouery exceptée une grande parcelle de coupe à blanc en sa limite sud-est. Il comprend plusieurs surfaces prairiales, notamment de prairies humides en lisière sud-ouest. Du fait de l'absence de données sur le secteur bocager environnant, le périmètre n'a guère été élargi au-delà des lisières boisées.