Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820030089
Bordure orientale du plateau du Coiron

(n° régional : 07090011)

Commentaires généraux

Formant limite entre Ardèche septentrionale et Ardèche méridionale, le plateau du Coiron présente déjà quelques affinités avec cette dernière. Ce haut bastion basaltique exhibe des bordures en hautes corniches profondément festonnées. Les précipitations tombant sur le plateau s’y infiltrent et forment des rivières qui creusent fortement les terrains tendres du pourtour. Les pentes plus ou moins abruptes du bord du Coiron sont recouvertes de forêts (chênes, hêtres) ou encore de pelouses sur débris rocheux. Des plantes succulentes, orpins et joubarbes, peuvent s’y observer. Citons également la Carline à feuilles d'acanthe, composée au gros capitule de fleurs serrées les unes contre les autres et à la couronne de bractées d'un jaune paille brillant. Ses feuilles, en rosace, sont très découpées et épineuses. Elle pousse au ras du sol dans les prés secs et les terrains rocheux. L’Ophrys de la Drôme se plaît sur les pentes herbeuses. Cette espèce semble être une endémique (c'est à dire que son aire de répartition est limitée à une zone géographique restreinte) propre au sud-est de la France. Les milieux ouverts sont occupés par des fauvettes. Ils constituent aussi un bon terrain de chasse pour le Circaète Jean-le-Blanc. D’autres animaux trouvent refuge sur ces pentes de la bordure du Coiron : citons le Molosse de Cestoni et le Vespère de Savi, deux espèces de chauves-souris encore mal connues.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible