Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820030112
Confluence du Bez et de la Drôme

(n° régional : 26090005)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Le Bez regroupe les eaux des ruisseaux du Boulc, de l'Archiane et de petits ruisseaux de montagne, puis se jette dans la Drôme entre Die et Luc-en-Diois. Le cours supérieur du Bez est un ruisseau caillouteux montagnard au régime de type torrentiel. A l'approche de la confluence, le lit s'élargit et se divise en plusieurs bras dans un système plus complexe. A l'étiage, certains bras s'assèchent en formant quelques mares isolées et temporaires qui retiennent de nombreux têtards de crapauds et de grenouilles, comme la Grenouille rousse. Le lit majeur, tout pierreux, est colonisé par des fourrés d'arbustes, surtout Aulnes blancs et Saules pourpres, ou plus rarement le Myricaire d'Allemagne, proche parent du tamaris. Le discret Polygale grêle, inscrit au "livre rouge" de la flore menacée en France, a été signalé au début du siècle aux environs de Jansac. Cette espèce fugace fleurit discrètement certaines années sur les graviers des rivières en été ; non confirmée à ce jour, sa présence est toujours envisageable sur au confluent du Bez et de la Drôme, où son habitat ne semble pas avoir été altéré depuis le début du siècle. La grande valeur biologique de ces cours d'eau est également soulignée par la présence de deux mammifères aquatiques remarquables en France : la Loutre et le Castor d’Europe. A propos de la Loutre, une étude conduite en 1991 (Rosoux et Bouchardy) indique que "la présence régulière d'individus depuis 1983 permet de déclarer que l'espèce est présente sans discontinuité temporelle et qu'elle se reproduit sporadiquement (G. Erome), mais sans augmentation notable de l'effectif et sans expansion géographique". La même étude indique, à propos du Castor, que "de toutes les zones à Castor que nous avons visité sur le territoire national, cet ensemble représente un des sites les plus remarquables." A l'est du village de Saint-Romans, le Castor d’Europe occupe un site remarquable par sa succession de barrages, ses plans d'eau et ses chantiers. De nombreuses espèces de libellules fréquentent cette zone. Mentionnons plus spécialement le Gomphus à pinces, l'Agrion de Mercure et l'Agrion à larges pattes.