Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820030113
Montagnes de Toussière et de la Pare, de la Varaime, Quigouret et mont Chauvet

(n° régional : 26100003)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Cette zone englobe une ligne de montagnes qui s'étend entre le col de Grimone et le col de Cabre, et forme une limite géographique entre le Haut-Diois (Drôme) et le Bochaîne (Hautes-Alpes). Au nord de cet ensemble, le massif de La Pare et de Toussière culmine à près de 2000 m d'altitude en face du Jocou. La montagne de Varaime, soulignée en versant sud par une belle falaise, sépare la vallée de Boulc-en-Diois de celle du hameau des Tatins. Les secteurs de pâturages se prolongent au sud vers la montagne de Quigouret, et suivent la crête jusqu'à la montagne de Luzet, au-dessus de Val-Maravel. Cet ensemble comprend des milieux montagnards variés, transition entre les Alpes du nord et les Alpes du sud. Les montagnes les plus hautes héritent d'espèces des hautes montagnes (Lagopède alpin, Perdrix bartavelle, Tichodrome échelette, Chocard à bec jaune …). Les montagnes méridionales sont couvertes de pâturages plus secs et rocheux, avec l'Anthyllis des montagnes, les hélianthèmes… Au début du printemps, les pâturages se couvrent par endroit des corolles veloutées de la Pulsatille de Haller. Ces milieux ouverts permettent la nidification d'oiseaux comme l'Alouette des champs, le Pipit spioncelle et, localement, le Pipit rousseline. Le Traquet motteux et le Merle de roche nichent dans des pâturages rocheux. Les pelouses sommitales sont des terrains de chasse régulièrement parcourus par l'Aigle royal, à la recherche de proies variées, comme peut-être la Marmotte. Ce rongeur, répandu dans les grandes Alpes, est présent seulement sur les flancs de la montagne de Toussière. Les éboulis de ces hautes montagnes sont des habitats naturels remarquables abritant des espèces rares, comme la Campanule des Alpes ou le Chardon de Bérard. Cette dernière espèce est une endémique (c'est à dire dont l'aire de répartition est limitée à une zone géographique restreinte) franco-italienne propre au sud-ouest des Alpes. Elle est liée aux éboulis des hautes montagnes, du Vercors aux Alpes maritimes. Cet ensemble de montagne, pâturages, milieux forestiers et milieux rocheux, présente ainsi un intérêt majeur pour la faune et la flore de montagne.