Logos SINP

ZNIEFF 820030330
Prairies humides des Sables

(n° régional : 38000170)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

La petite zone humide des Sables accueille deux espèces de tritons remarquables. Pouvant mesurer plus de quinze centimètres de long, le Triton crêté est le plus grand triton de France. Il rejoint l’eau pour s’y reproduire, et le reste de l’année, vit caché dans les bois environnants l’étang, sous des souches, des mousses ou tout autre abri. On considère que le Triton crêté peut s’éloigner d’un kilomètre de son lieu de reproduction. Présent dans les lacs jusqu’à 2500 m d’altitude, le Triton alpestre est le plus bigarré d'entre-eux. Le mâle en livrée nuptiale porte une crête à bord droit festonnée de points noirs ; ses flancs marqués de tâches noires sont ornés d’une bande latérale d’un bleu intense et son ventre est orange vermillon uni. Hivernant enfoui dans la terre ou sous des pierres, cet amphibien se nourrit d’invertébrés aquatiques et de têtards lorsqu’il est en phase aquatique et de vers en phase terrestre. On rencontre également ici un oiseau remarquable : la Bouscarle de Cetti. Elle se tient la plupart du temps caché, mais il est possible de déceler sa présence à son chant typique. Elle construit son nid à faible hauteur du sol sous un fourré ou dans les roseaux. Enfin, parmi les chauve-souris, on pourra observer l’Oreillard méridional. Encore appelé Oreillard gris, il est peut distinct de l’Oreillard roux. Les deux espèces ont d'ailleurs des oreilles bien caractéristiques, comme leur nom l’indique.