Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820030780
Tourbière de Chassagne

(n° régional : 01000016)

Commentaires généraux

Nous sommes ici en limite est du Revermont, sur l'autre rive de l'Ain, déjà presque dans le Haut-Bugey. L'Oignin prend sa source au sud, dans le massif du Bugey, avant de mêler ses eaux à celles de la rivière d'Ain à hauteur de Coiselet, en aval du barrage du même nom. Le bassin versant de l'Oignin est riche en marais et la partie amont bien conservée. L'influence de l'homme est encore assez marquée ici avec l'usine des Trablettes et le lac de Matafelon. La rivière conserve malgré tout une assez bonne physionomie et plusieurs milieux annexes sont particulièrement intéressants. Nous sommes ici au sud du lac de Matafelon. La tourbière de Chassagne est très intéressante et présente une belle mosaïque d'habitats naturels. Parmi les plus riches, la prairie à Molinie bleue sur calcaire possède une variété floristique exceptionnelle. Le reste du secteur correspond à un ensemble de "bas-marais" (marais tout ou partie alimentés par la nappe phréatique) alcalins, riches en laîches et en orchidées et formant des pelouses basses généralement de moins de cinquante centimètres de hauteur. Une cladiaie (formation végétale dominée par le marisque) ferme totalement une partie du paysage. Particulièrement impénétrable, cette formation est très intéressante. Elle témoigne d'un milieu préservé, oligotrophe, et peu perturbé par l'homme. Cet habitat est en forte régression en Europe. Il se développe sur un sol non asphyxiant. La profondeur de la nappe et le temps d'inondation des sols sont très variés sur la tourbière. C'est ainsi que par opposition à la formation à Marisque, se développent des milieux fontinaux dépendant eux de conditions de sol asphyxiantes (sols gorgés d'eau). Il s'agit d'un milieu relique, le Cratoneurion (Sources pétrifiantes avec formation de travertins), présentant un très grand intérêt scientifique et par conséquent très sensible à la moindre perturbation. Sur les secteurs inondés en permanence s'installent un bois d'aulnes marécageux, milieu dominé par l'Aulne glutineux, ainsi qu'une aulnaie-frênaie. Cette tourbière est fort intéressante du fait de son parfait état de conservation et de sa diversité d'habitats.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible