Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031140
Tourbière de Grand Champ

(n° régional : 01210026)

Commentaires généraux

Le massif du Bugey est une région d’une très grande richesse biologique. A l'écart des principales voies de communication, au moins dans sa partie la plus au sud, il reste bien préservé. L'ensemble est particulièrement diversifié. D'ailleurs l'important nombre de secteurs remarquables dénombrés en témoigne. A proximité de Belley, la tourbière de Grand Champ se situe au milieu de zones habitées et de zones cultivées (maïs, blé). Elle appartient aux tourbières dites alcalines. Ce type de tourbière se développe sur des sols riches en calcaire. La tourbe qui s'y accumule est formée de nombreuses laîches mais aussi de mousses particulières : les hypnacées. Les tourbières alcalines sont fortement présentes dans les vallées alluviales et les Préalpes calcaires où l'influence des glaciers jurassiens et alpiens a été importante. Elles représentent 55% de la surface des tourbières de la région. La tourbière de Grand Champ est occupée, au nord, par une cladiaie (formation végétale dominée par le marisque) extrêmement dense. En bordure, se trouve une aulnaie. Au sud, se développent, autour du plan d'eau, des cariçaies, des moliniaies et des mégaphorbiaies à Solidage (associations végétales respectivement dominées par les laîches, la Molinie bleue et les plantes herbacées de grande taille). Ce site abrite plusieurs espèces végétales remarquables : citons par exemple la Grande douve. Cette plante, protégée en France, est reconnaissable à ses feuilles étroites pouvant atteindre vingt cinq centimètres et à sa hauteur imposante. Ses très grandes fleurs sont d'un jaune vif, comme chez beaucoup d'autres renoncules. La faune présente aussi un certain intérêt. Les libellules, en particulier, sont bien représentés avec des demoiselles telles que l'Agrion à pattes larges.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible