Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031843
Col du Champet, col d’Albateran

(n° régional : 38210035)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Cette zone est caractérisée par une mosaïque d'habitats naturels. Les milieux humides, tourbières hautes (ou "hauts-marais" ) et tourbières de transition en sont parmi les plus remarquables. Les hauts-marais se forment grâce à l'action de mousses spécifiques, les sphaignes. Tandis que croît la partie supérieure de la mousse, sa partie inférieure périt et se transforme en tourbe. C’est ainsi que se forme lentement une épaisse couche de tourbe, qui s’élève au-dessus de la nappe phréatique. Les marais situés au col d’Albarétan mais surtout la tourbière du Grand Leyat abritent une flore et une faune d’un grand intérêt. Des espèces "phares" telles que le Lycopode inondé, la Linaigrette engainante, et plusieurs laîches protégées : Laîche des bourbiers, Laîche pauciflore y ont été observées. La faune comprend également des espèces remarquables. Concernant l'avifaune, le site abrite des populations remarquables de Gélinotte des bois, de Lagopède alpin et de Tétras lyre. Les mammifères sont représentés par le Chamois, le Cerf élaphe, le Campagnol des neiges ; le Loup est quant à lui signalé dans le secteur. Les anciennes mines (il s'agit d'une activité économique ancienne localement) sont à l'origine de nombreuses galeries, hébergeant des populations a priori importantes de chauve-souris (celles-ci restent à étudier). Le Triton alpestre et le Lézard vivipare sont également présents. L'impact touristique est ici limité. Le bétail fréquente toujours les alpages ; il est nécessaire à leur entretien, mais il serait souhaitable d'en limiter la divagation sur les tourbières les plus fragiles.