Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031851
L'Arselle

(n° régional : 38210027)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Il s'agit d'une tourbière d'altitude bien connue ; elle comporte notamment une tourbière haute ou "haut-marais". Les hauts-marais se forment grâce à l'action de mousses spécifiques, les sphaignes. Tandis que croît la partie supérieure de la mousse, sa partie inférieure périt et se transforme en tourbe. C’est ainsi que se forme lentement une épaisse couche de tourbe, qui s’élève au-dessus de la nappe phréatique. Elle appartient à un groupement de sites naturels remarquables de la chaîne de Belledonne méridionale. Un tel ensemble joue probablement un rôle crucial dans le fonctionnement de certaines "métapopulations" (c'est ainsi qu'on qualifie un groupe de populations discontinues, mais néanmoins en relation les unes avec les autres) de libellules rares en montagne. La famille des libellules (celle des demoiselles et libellules) est en effet représentée ici par plusieurs espèces remarquables. Sept seulement sont connues ici, mais la plupart sont en effet très originales. La tourbière haute est notamment parsemée de "gouilles" favorables à la Cordulie arctique, une espèce très spécialisée, qui se tient à l'écart des fossés et mares où se développent la plupart des autres. C'est la seule station connue localement de cette cordulie, d'autant plus remarquable que ses populations y sont importantes. L'espèce est actuellement considérée comme en danger, notamment dans le département de l'Isère où fort peu de stations sont référencées. Enfin, en ce qui concerne l’avifaune, cette tourbière formant clairière attire de nombreuses espèces intéressantes, qui s'y alimentent.