Logos SINP

ZNIEFF 820032295
Gravières de Berlay et de Pierre blanche

(n° régional : 69000007)

Commentaires généraux

Située dans la plaine céréalière de l'est lyonnais entre Feyzin à l'ouest, et Corbas à l'est, cette zone est typique des paysages périurbains de l'est lyonnais. Cet ensemble se développe sur des sols productifs constitués par des limons de plateaux calcaires profonds issus de lœss. Dans ce secteur d'agriculture intensive, les exploitations successives de granulats ont fait apparaître depuis plus de trente ans divers plans d'eau. La permanence de tels micro-milieux aquatiques contribue au maintien d'une chaîne d'"oasis" à travers l'est lyonnais. En effet, il n'existait auparavant aucun autre point d'eau entre Vaulx-en-Velin, au nord, et l'Ozon, au sud. De tels gravières, bien que de taille très réduite, jouent donc un rôle d'attraction majeur pour la faune locale, et sont à ce titre dignes d'attention. Les gravières sont séparées par des friches accueillant de nombreuses espèces d'oiseaux dont la Bergeronnette printanière, le Bruant proyer, l'Oedicnème criard et également l'Alouette des champs. Le Lièvre commun les utilise comme zone de refuge. En outre, deux espèces utilisent les anciens fronts de taille pour installer leurs galeries de reproduction, et nichent ainsi occasionnellement ici. Il s'agit du Guêpier d'Europe, espèce à affinité méridionale marquée, et de l'Hirondelle de rivage, dont le statut est fort précaire en région Rhône-Alpes. Ces escarpements surplombent des plans d'eau sur lesquels le Grèbe castagneux et la Rousserolle effarvatte occupent les phragmitaies. Cette zone associe donc des micro-milieux aquatiques d'origine artificielle, et un espace bocager favorisant la diversité de l'avifaune, au cœur d'une vaste plaine agricole uniforme extrêmement proche de l'agglomération lyonnaise. Elle mérite à cet égard une attention particulière.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible