Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820032356
Plateau de Roche Mantel et Roche Pourrie

(n° régional : 38300031)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

La région du Haut Oisans, au cœur des Grandes Alpes dauphinoises, s’articule autour de la partie haute de la vallée de la Romanche et de ses deux affluents principaux : le Ferrand et le Vénéon. Etablie dans la partie sud-est du département de l’Isère, la vallée de la Romanche s’insère profondément à l’intérieur du massif alpin, prenant sa source sur la partie orientale du Massif de la Meije. C’est une ambiance fortement minérale de haute montagne glaciaire et rocheuse qui prédomine ici. Protégé par des reliefs importants de hautes crêtes, le Haut Oisans est soumis à un climat de type montagnard continental intra-alpin. Le climat est sévère avec des hivers froids et rigoureux et un été relativement sec et chaud. La belle saison est relativement courte avec des saisons intermédiaires peu marquées : le printemps est bref et brutal et l’automne cède rapidement la place à l’hiver. Le site englobe une succession de croupes et de plateaux rocheux de haute altitude, établis en milieu périglaciaire, aux étages alpins supérieurs et nivales. Le substrat géologique du site est très uniforme : il est quasi exclusivement formé de gneiss. Localement des dépôts glaciaires et des éboulis occupent quelques talwegs. Les habitats naturels du site comprennent essentiellement des formations végétales pionnières des rocailles, éboulis et moraines de haute altitude. Des pelouses alpines fragmentaires peuvent être observées dans les secteurs les plus abrités. L’intérêt floristique est élevé. Plusieurs plantes rares des hautes altitudes y ont été observées. Il s’agit en particulier du Pavot des Alpes, aux spectaculaires corolles jaune orangé, de la Laîche des rochers, de la Potentille des frimas, du Genépi jaune et surtout de la Primevère à feuilles larges dont il s’agit ici de l’une des rares stations du département de l’Isère. La faune comprend des espèces rares et représentatives des milieux rocheux et rocailleux de haute altitude. Ce sont en particulier le Lagopède alpin (gallinacé remarquable, menacé et en régression, d’origine arctique, relique de l’époque glaciaire dans les Alpes), qui occupe préférentiellement les croupes et crêtes déneigées et balayées par les vents, la Niverolle des neiges (passereau des montagnes du vieux continent, caractéristique des pelouses parsemées de névés), l’Accenteur alpin et le Lièvre variable, autre espèce animale d’origine arctique, relique de l’époque glaciaire.