Logos SINP

ZNIEFF 830001003
ROCHE TUILIERE ET ROCHE SANADOIRE

(n° régional : 00150020)

Commentaires généraux

Au nord du massif volcanique des Monts Dore, le plateau de la Banne d'Ordanche se termine abruptement par deux vallées glaciaires orientées vers le nord, les vallées de la Plane et de Fontsalade. Elles abritent 2 neck phonolitiques remarquables, tandis que le puy de l'Ouire, culminant à 1500 m, les surplombe à l'est.

Les versants boisés sont dominés par la hêtraie à Scille lis-jacinthe (milieu déterminant spécifique aux Pyrénées et au Massif Central), accompagné par des plantations de conifères et des fourrés. Les vallons humides abritent des mégaphorbiaies montagnardes (milieu déterminant). Les zones suprasylvatiques relèvent des pelouses silicicoles (Violion), tandis que le fond de la vallée est occupé par des prairies mésophiles pâturées ou fauchées. Au bord des rivières, on note une aulnaie-frênaie riveraine, et parfois quelques prairies humides eutrophes.

Les falaises et éboulis des roches Tuilière et Sanadoire constituent des milieux déterminants.

L'exposition nord, l'humidité et l'altitude déjà importante explique la présence de plusieurs espèce végétales intéressantes. La Pulsatille blanche et le Camérisier des Alpes (liste rouge régionale) apprécient l'altitude. La violette à deux fleurs (liste rouge régionale), espèce hygrosciaphile ayant son optimum au subalpin, notamment à l'abri humide des rochers, a été signalé par Lamotte à Sanadoire : sa seulr station auvergnate actuellement confirmée se situe entre le Puy de l'Ouire et le Puy de l'Aiguiller, dans la ZNIEFF n°0015-0004.

Le Saule bicolore (protégé) fréquente les lieux humides montagnards et subalpins. Le Pavot du Pays de Galles, le Lis Martagon, la Campanule à larges feuilles (protégées) et l'Ail de la Victoire (liste rouge régionale) sont liés aux forêts montagnardes.

La Biscutelle d'Auvergne est une espèce endémique d'Auvergne qui affectionne les rochers volcaniques subalpins.

Le total est donc de 5 espèces végétales protégées et 4 non protégées mais figurant en liste rouge régionale.

L'avifaune est prestigieuse avec la nidification du Faucon pèlerin (liste rouge régionale, 5 couples seulement dans le Puy-de-Dôme). L'Hirondelle des rochers et le Faucon crécerelle (espèces à surveiller) sont également présents. Par ailleurs le Tichodrome échelette est régulièrement observé en hivernage.

Le papillon Apollon (liste rouge régionale) vit également sur les rochers ensoleillés d'altitude où croissent les orpins.

Les mammifères comptent la musaraigne aquatique (liste rouge régionale) dans les petits cours d'eau.

L'intérêt faunistique est aussi herpétologique, avec la présence de la Vipère péliade (liste rouge régionale).

L'ensemble des deux vallées boisées et rocheuses, soumis à une fréquentation importante, revêt un intérêt patrimonial très fort dans le massif des Monts Dore.

CBNMC : Contours de la ZNIEFF modifiés notamment vers le nord pour intégrer des stations de Gagea lutea et Lilium martagon

Commentaire sur les espèces déterminantes :

Hieracium aurantiacum : Statut d'indigénat à définir

Commentaires sur la délimitation

La délimitation englobe d'abord les milieux déterminants (en particulier Hêtraie à Scille lis-jacinthe, rochers et éboulis) qui abritent la plupart des espèces rares puis monte au Puy de l'Ouire, intérêt par son altitude et son ouverture (Pulsatila albe,