Logos SINP

ZNIEFF 830005517
ETANG DE LACHAMP - SOURCES DE LA MORGE

(n° régional : 00006023)

Commentaires généraux

Prairies tourbeuses donnant naissant à la Morge. Etang à tremblants en aval

Situé au nord de la châine des Puys sur le socle granito-gneissique, l'étang de Lachamp occupe la partie ouest d'un ancien et discret cratère de maar, dont les brèches ont été projetées à l'est sur le Puy de Rochenoire.

Il s'inscrit dans un contexte de prairies humides acides (sources de la Morge) , de landes atlantiques (à Corydale claviculée, entre la Morge et le Puy de Rochenoire) et de plantation de résineux.

Son intérêt particulier provient de la diversité des ceintures végétales en pourtour de l'étang, dont certaines plus ou moins tourbeuses : magno-caricaies, roselières, marais de transition (habitat déterminant) en contact avec une callunaie tourbeuse et une prairie humide oligotrophe du Molinion. Le Juncion acutiflori est également bien présent avec un cortège d'atlantiques (dont le Carum verticillé).

Le sud de l'étang abrite un bois marécageux à Saules et Aulnes.

Les parties les plus éloignées de l'eau portent une pelouse sèche acidiphile (Nardion), qui abrite quelques espèces préférantes d'altitudes plus élevées (Gentiane jaune, Arnica des montagnes), alors que l'étang n'est qu'à 800 ni d'altitude.

L'avifaune est riche en espèces de passage, mais aussi en nicheurs. On observe ainsi une espèce de la liste rouge régionale, le Râle d'eau, 2 espèces en déclin, la Pie-grièche grise et la Caille des blés, et 4 espèces à surveiller, le Grèbe castagneux, la Foulque macroule, le Bruant des Roseaux et le Faucon crécerelle.

L'accès à l'étang, utilisé notamment pour la pêche, est réservé (propriété privée). Le projet d'autoroute A 89 passe à quelques centaines de mètres en amont de la ZNIEFF.

Cette zone humide est intéressante dans le contexte des Combrailles bocagères.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation englobe l'étang et les zones humides attenantes (milieux, espèces, fonctionnalité)