Logos SINP

ZNIEFF 830007980
COTES ENTRE JUMEAUX ET ESTEIL

(n° régional : 00006065)

Commentaires généraux

Non loin de la rivière Allier, ces petits massifs forestiers granitiques et schisteux entaillés de vallons constituent l'extrême sud-ouest du Livradois, au début de la Limagne brivadoise, aux influences chaudes et sèches.

Constitué principalement de chênaies thermophiles subméditéranéenne à Chêns pubescent et sessile, ce massif abrite également des Pinèdes de Pin sylvestre et des friches de recolonisation.

Les milieux ouverts sont constitués par des landes sèches à Callune ainsi que par des landes à Genêt purgatif (milieu déterminant).

Des pelouses silicoles à Pulsatille et Orchis sureau (milieu déterminant) alternent avec des cultures à marge de végétation spontanée et quelques plantations de résineux.

Des escarpements rocheux (habitat déterminant) surplombent la D75.

Les anciennes pelouses du site hébergent la thésie divariquée, plante inscrite sur la liste rouge régionale.

Bien que ne comprenant pas d'espèces nicheuses déterminantes, ce site est important pour l'avifaune qui y trouve un refuge de grande superficie.

Par son caractère sauvage et son intégrité, ce site présente un grand intérêt parmi les coteaux siliceux de Limagne.

ZNIEFF essentiellement forestière, composée de chênaies sessiliflores et chênaies pubescentes. Certains sommets et versants sont occupés par de grandes surfaces de mosaiques de landes à Callune et de landes à Genêt purgatif.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation correpond à l'entité représentée par le massif forestier principalement feuillu, occupant le rebord ouest du plateau.