Logos SINP

ZNIEFF 830015162
COTES DE PARDINES

(n° régional : 00180032)

Commentaires généraux

Le "lac" de Chaux Redonde est l'une de ces petites zones humides plus ou moins temporaires qui prennent place sur des plateaux basaltiques aujourd'hui perchés au-dessus des plaines sédimentaires par inversion de relief, au sud de la Limagne d'Issoire.

Les abords de la zone humide sont formés de pelouses plus ou moins sèches : Mesobromion non calcaire, Thero-Airion et Cynosurion cristati, le plateau étant pâturé. Autour de l'eau libre, on observe des formations amphibies dans ces zones plus ou moins inondées, et un ensemble de roselières, magnocariçaies et prairies humides eutrophes, parfois envahies par des arbustes.

L'originalité botanique de la zone est d'être susceptible d'accueillir des espèces particulièrement rares et fugaces, donc difficilement observables, telles que la Crassule de Vaillant et Salicaire à feuille de thym (protégée, liste rouge régionale), liées aux zones à inondation temporaire. On y observe par ailleurs la Laîche des renards qui figure en liste rouge régionale.

L'intérêt ornithologique est bien établi, avec la nidification du Vanneau huppé (liste rouge régionale) et du Bruant des roseaux (espèce à surveiller), et le passage lors des migrations du Phragmites des joncs, des Sarcelles d'hiver et d'été, du Canard chipeau et de la Bécassine des marais.

Parmi les batraciens, on note le Triton crêté (espèce en limite d'aire).

Chaux Redonde est un exemple intéressant de ces plateaux basaltiques de basse altitude, milieu auvergnat original. A noter l'extension régulière de la carrière de basalte de Pardines, toute proche.

La côte de Pardines occupe le rebord ouest d'un plateau basaltique situé au sud de la Limagne d'Issoire. Cette ancienne coulée a protégé les sédiments calcaires sous-jacent de l'érosion, alors qu'à coté les matériaux plus tendres ont été largement entamés et forment aujourd'hui un coteau assez raide en haut (sur environ 50 m de dénivelée), de pente plus douce en bas.

Ce versant est principalement habillé par des peuplements de feuillus divers (Acacia, Frêne) et de chêne pubescent, mais accueille également des lisières thermophiles intéressantes.L'originalité de la zone vient des groupements saxicoles de haut de versant : Alysso-sedion (pelouse rupicole thermophile, habitat déterminant) abritant notamment l'Hélianthème à feuilles de saule (espèce protégée, Thero-airion, Sedo-Veronicion, et Androsacion vandellii sur les rochers (habitat déterminant).

ces rochers acueillent 2 autres espèces protégées : la Gagée des rochers (Liste rouge nationale) et la Véronique en épi. On note par ailleurs une espèce de la liste rouge régionale, la Laîche des renards.

La ZNIEFF est coupée en deux par une carrière de basalte exploitée, en extension.

Les plateaux basaltiques de basses altitude constituent un milieu auvergnat original, dont les côtes de Pardines, avec le coteau, représentent un exemple important.

CBNMC : Contours de la ZNIEFF modifiés et création également d'un troisième objet pour intégrer des stations de Gagea bohemica et Veronica spicataCBNMC : Contours de la ZNIEFF affinés. Modifier nom de la ZNIEFF : CHAUX REDONDE à la place de CHAUX REDONTE

Commentaires sur la délimitation

La délimitation inclut les versants nord-ouest et une petite partie sommitale (évitant ainsi une carrière en cours d'exploitation)

La délimitation correspond à la zone humide