Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 830016068
SERPENTINES DE SAINT - CIRGUES

(n° régional : 00270015)

Commentaires généraux

A l'ouest de Saint-Cirgues et du Val d'Allier, un îlot de serpentine affleure au milieu d'un ensemble cristallophylien constitué de gneiss et de migmatite gneissique.

Cette roche très particulière constitue un milieu déterminant qui abrite une rare fougère protégée, la Notholaena de Maranta.

L'écologie de cette espèce est très stricte: elle nécessite un rocher exposé à la lumière et à la sécheresse, une certaine chaleur, et ne supporte pas la concurrence, l'ombre et le calcaire. Elle tolère en revanche les difficiles conditions imposées par la serpentine: pauvreté en silice et en la plupart des oligo-éléments, richesse en magnésium, fer, et surtout en éléments toxiques: cuivre, nickel, cobalt, chrome. Le pH est de 7.3.

La Notholaena est donc une serpentino-préférante dans la partie septentrionale de son aire de répartition, avantagée par le manque de concurrence engendré par les caractéristiques de la serpentine, ainsi que par la rétention de chaleur occasionnée par cette roche de couleur sombre.

En dehors des rochers, le site englobe un ensemble plus ou moins ouvert de collines aménagées en terrasses, occupées par des prairies mésophiles pâturées ou fauchées, des cultures, et différents stades de colonisation allant jusqu'à des chênaies acidiphiles ou des pinèdes de Pin sylvestre.

La Notholaena de Maranta ne possède que 3 stations en Auvergne et environ 80 en France. Ce site revêt donc un intérêt botanique très important.

ZNIEFF à revoir (station de N. marantae non revue ?)

ZNIEFF très agricole, avec de vastes surfaces dévolues à la culture de céréales et d'oléoprotéagineux, mais surtout au pâturage bovin. Des chênaies pubescentes et des pinèdes, des pelouses sèches et un ruisselet de fond de vallon complètent le site. On note quelques lambeaux de landes à genêt purgatif au sein même des pâtures, mais qui souffrent énormément de la pression du bétail, problème majeur sur la ZNIEFF. On peut observer ça et là sur la ZNIEFF, de façon très ponctuelle, des rochers de serpentines accueillant des populations remarquables de Notholaena marantae (dans les secteurs de près-bois à Pin sylvestre et Chêne pubescent, à strate herbacée occupée quasi-exclusivement par le Brachypode penné). Cette rare fougère liée à un biotope très spécifique et contraignant par sa nature géologique confère tout l'intérêt à cette ZNIEFF.

Commentaire sur les espèces déterminantes :

Notholaena marantae : Assez nombreux individus pour les quelques affleurements observés, sachant qu'il doit y en avoir d'autres

Helianthemum guttatum proles milleri : Très faible nombre d'individus observé, mais autres secteurs possibles favorables à l'espèce

Commentaires sur la délimitation

Le contour englobe les affleurements de serpentine.