Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 830020354
BOIS NOIRS, SECTEUR AUVERGNE

(n° régional : 00100006)

Commentaires généraux

Situé à l'ouest de Thiers dans le prolongement nord des Monts du Forez, le massif granitique des Bois Noirs s'étend sur deux régions et 3 départements (Puy-de-Dôme, Loire,Allier).

Il offre la plus importante forêt ancienne de Sapin d'un seul tenant du Massif Central: la propriété essentiellement privée a ralenti le processus d'intensification observé ailleurs, et le traitement en futaie jardinée a favorisé la qualité biologique du milieu.

Certaines de ces sapinières, les plus acides et les plus froides, relèvent du Vaccinio-Piceion, habitat déterminant.

L'originalité des Bois Noirs tient également à la présence de tourbières exceptionnellement bombées, remarquables à l'échelle européenne. Les plus caractéristiques se situent dans la vallée de l'Etui et comprennent quatre milieux déterminants: tourbière bombée active, tourbière de transition, communauté à Rhynchospore blanc et tourbière boisée. D'autres tourbières boisées, notamment par des bouleaux, occupent souvent des replats bien alimentés en eau.

Les vallons abritent des mégaphorbiaies montagnardes (habitat déterminant), tandis que le sommet du Montoncel présente une hêtraie acidiphile atlantique, et une lande montagnarde bien caractérisée.

L'intérêt patrimonial est très grand avec pas moins de 27 espèces déterminantes (liste se référant aux listes rouges régionales d'Auvergne, et à la liste rouge du département de la Loire pour les végétaux).

Les tourbières comptent 6 espèces végétales protégées: la Laîche pauciflore, la Camarine noire, la Droséra à feuilles rondes, l'Andromède et les Canneberges à gros et petits fruits. La sapinière des Vaccinio-Piceetea abrite le Lycopode à rameaux annuels (protégé et très rare). D'autres fougères en liste rouge régionale, mais non protégées, sont plus répandues sur l'ensemble des sapinières, comme le Lycopode en massue, le Lycopode sélagine et Dryopteris remota. Polystichum lonchitis, très rare, a également été signalé. La Circée des Alpes (protégée) a été observée dans un versant frais. L'Ail de la Victoire (liste rouge régionale seulement) peut se trouver quant à lui près des tourbières ou près de la lande sommitale.

Enfin la Campanille à feuilles de lierre, espèce nettement atlantique, figure en liste rouge du département de la Loire.

L'avifaune comporte 5 espèces de la liste rouge régionale. La Gélinotte des bois ne compte que 2 populations dans le Massif Central, l'autre étant localisée dans le Forez et ne comptant également que quelques couples. Cette espèce est très sensible aux dérangements et aux modifications de son milieu. Le Merle à plastron et le Venturon montagnard (très rare dans le Massif Central), sont plus coutumiers des landes et forêts claires du montagnard supérieur et du subalpin. On note enfin le Gobemouche noir, et la Chouette de Tengmalm, espèce des massifs forestiers montagnards.

Espèce à surveiller, le Tarin des Aulnes niche également dans le massif.

Les mammifères comportent 3 espèces de la liste rouge régionale, le Muscardin, la Musaraigne aquatique et le Putois, et une espèce en limite d'aire, la Musaraigne carrelet.

Parmi les reptiles, on note la Vipère péliade (liste rouge régionale).

Les amphibiens comptent 3 espèces rares: la Rainette verte (liste rouge régionale), le Triton crêté et le Triton alpestre (limite d'aire).

Parmi les papillons, sont mentionnés mais non confirmés récemment: le Cuivré de la Bistorte, le Nacré de la Canneberge, et le Cuivré des marais.

Ce massif isolé, véritable château d'eau pour les habitants des environs, présente un intérêt patrimonial majeur, dû à la gestion sylvicole douce qui a été pratiquée dans le passé. Cependant, celle-ci évolue déjà vers une intensification préjudiciable à l'intérêt biologique (coupes à blanc près des tourbières, plantation d'espèces introduites telles que Douglas et Epicéa, pistes forestières), comme le serait également tout aménagement des tourbières (captages, pistes, sentiers).

CBNMC : Modification de la ZNIEFF vers l'ouest afin d'ajouter des stations de Drosera rotundifolia et vers le nord pour des stations Polystichum lonchitis et Serapias lingua. La plupart des données floristiques de cette ZNIEFF sont intégrées dans la ZNIEFF des tourbières de la Croix de l'Olivier et du Plan de Lamoussière. De plus, il faudra rajouter les données Puy-de-Dôme.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation englobe le massif boisé (fonctionnalité, milieux, espèces).