Logos SINP

ZNIEFF 910008306
Etangs de Capestang et de Poilhes

(n° régional : 34093061)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 758

Centroïde calculé : 43.3129656210095° - 3.05495658839329°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

Au sein d'un territoire de plus en plus anthropisé, l'occupation de la zone humide par les cultures (melons, tomates et céréales etc...) est de plus en plus importante, au détriment des espèces et habitats patrimoniaux associés.

La roselière est particulièrement sensible aux comblements ainsi qu'aux modifications de l'hydraulique (drainage et comblement de l'étang par le canal des Clairs qui s'y déverse directement).

Les conflits d'usage (écologie, agriculture, chasse, loisirs...) et le rôle important que joue ce complexe d'étang en tant que zone d'expansion des crues les plus importantes de l'Aude rendent difficile un consensus sur la gestion des niveaux d'eau.

En outre, cet étang est concerné par le projet d'aménagement des Basses Plaines de l'Aude qui prévoit :

- un réaménagement du canal de Gailhousty jusqu'à l'étang, canal utilisé pour l'écrêtement des crues de l'Aude ;

- un aménagement du canal des Anglais pour faciliter la vidange de l'étang vers l'Aude.

A Capestang, l'invasion par la Jussie (Ludwigia sp), le Lippia (Lippia canescens) et l'Aster écailleux (Aster squamatus) est importante.

Enfin, depuis quelques années, l'élevage de taureaux et de chevaux a pris une ampleur considérable et le surpâturage risque de dégrader ces habitats.

L'enjeu majeur de la ZNIEFF se situe autour de la gestion hydraulique des étangs. En effet, c'est par une gestion de l'eau adaptée aux enjeux écologiques que passe la conservation des habitats d'oiseaux du site, en particulier de la roselière. On favorisera le maintien des roselières inondées (50 cm) durant la saison de nidification des oiseaux, en évitant la perturbation du régime hydrique. La gestion de l'eau consistera en la submersion des mares, le maintien d'une salinité faible en leur centre et forte à leur périphérie, et des inondations hivernales. Il s'agira aussi d'entretenir et de rajeunir la roselière (pâturage extensif et fauche). Enfin, la gestion cynégétique devra être encadrée et l'utilisation de phytocides et d'engrais réduite.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
61 - Zone de Protection Spéciale (Directive Oiseaux)
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
14 - Amphibiens
15 - Reptiles
16 - Oiseaux
17 - Mammifères
42 - Floristique
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible