Logos SINP

ZNIEFF 910011530
Etangs du Charnier et du Scamandre

(n° régional : 30252005)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 4301

Centroïde calculé : 43.6510938752476° - 4.39102463293531°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

L'intérêt écologique de la Petite Camargue au sein de laquelle se trouve la ZNIEFF, est reconnu à travers de nombreux classements dont les retombées portent notamment sur la protection et la gestion.

Les 146 hectares de marais classés en Réserve Naturelle Régionale, confèrent à cette zone (marais de Buisson Gros et Fromagère) une protection réglementaire favorable pour la conservation de son patrimoine.

La roselière (Scamandre et Charnier) représente la seconde roselière la plus grande de France et d'un seul tenant. Les divers marais et notamment celui d'Espeyran offre des conditions exceptionnelles de vie pour diverses espèces de la faune comme la Cistude d'Europe. Leur préservation dans un bon état de conservation est donc majeure.

Le développement de certaines espèces de la flore peut menacer les habitats : Jussie (Ludwigia ssp.), Faux-indigo (Amorpha fruticosa), Olivier de Bohème (Eleagnus angustifolium), ou Seneçon en arbre (Baccharis halimifolia) par exemple.

L'enjeu majeur de cette ZNIEFF est de conserver le triptyque « habitats-faune-flore « et la compatibilité avec les usages traditionnels encore très présents sur ces marais (chasse pêche et exploitation du roseau) en s'assurant en particulier :

- du bon fonctionnement hydraulique de la zone, en l'adaptant aux exigences des espèces et de la roselière (apports d'eau douce par le Petit Rhône via le Canal de Capette et assec estival permettant d'inverser le phénomène de dégradation globalisé des roselières en cours) ;

- d'adapter la gestion pastorale aux exigences faunistiques et floristiques en évitant le sur-pâturage et maintenir des vastes zones de roselières non pâturées ;

- de maintenir des habitats aquatiques favorables pour la Cistude d'Europe en adaptant notamment les pratiques d'entretien des marais, fossés et roubines ;

- de conserver une partie des phragmitaies sans exploitation afin de favoriser le maintien des colonies de Hérons pourprés et l'installation d'espèces paludicoles sensibles ;

- de maintenir un réseau arboré de haies et de ripsiylves favorable au Blongios nain par exemple ;

- de limiter les effets destructeurs sur l'avifaune sensible de la D 779 (sensibilisation et limitation de la vitesse) ;

- de surveiller l'évolution des espèces envahissantes : au besoin, prévoir des actions de limitation de l'extension et du développement de ces espèces ;

- de la bonne qualité de l'eau alimentant la zone humide en privilégiant les apports du Petit Rhône plutôt que ceux du Canal du Rhône à Sète.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
15 - Terrain acquis (ou assimilé) par un Conservatoire d'espaces naturels
31 - Site inscrit selon la loi de 1930
37 - Réserve naturelle volontaire
61 - Zone de Protection Spéciale (Directive Oiseaux)
72 - Convention de RAMSAR (zones humides)
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
13 - Poissons
14 - Amphibiens
15 - Reptiles
16 - Oiseaux
41 - Insectes
42 - Floristique
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible