Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930012432
THEY DE LA GRACIEUSE - THEY DE ROUSTAN

(n° régional : 13100153)

Commentaires généraux

Commentaire général
Cette zone comprend tout le cordon dunaire du They de Roustan et du They de la Gracieuse. C'est un milieu supralittoral dont la couverture végétale est essentiellement formée par l'ammophiletum, l'agropyretum, le Salicornietum fruticosae et le Thero  Brachypodion pour les milieux les moins exposés au sel.

Flore et habitats naturels
La flore et la végétation présentent un mélange d'espèces et de formations psammophiles et  halophiles de la sansouire proche, avec quelques éléments intéressants : dunes à Echinophora spinosa et Pancratium maritimum, plans d’eau saumâtres temporaires à Ruppia ou Zostera et peuplements de Schoenoplectus pungens sur les berges du Rhône, qui jouent un grand rôle dans les atterrissements et qui existent aussi sur la ZNIEFF en vis à vis du They de la Palissade.

Faune
Le They de la Gracieuse et le They du Roustan comptabilise onze espèces déterminantes et dix huit remarquables. Ils hébergent un cortège tout à fait intéressant d’ardéidés avec des colonies de Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) et d’Aigrette garzette (Egretta garzetta), ainsi que des chanteurs de Butor étoilé (Botaurus stellaris), des anatidés avec notamment la Nette rousse (Netta rufina), des rapaces dont le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), des laro limicoles avec le Chevalier gambette (Tringa totanus), l’Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), l’Echasse blanche (Himantopus himantopus), l’Avocette élégante (Recurvirostra avocetta), les Sternes pierregarin et naine (Sterna hirundo et S. albifrons) et des passereaux dont l’Alouette calandelle (Calandrella brachydactyla), la Fauvette à lunette (Sylvia conspicillata) et la Locustelle luscinioïde (Locustella luscinioides) pour la plupart liés aux terrains salés et aux formations palustres. Une espèce de reptile remarquable est également présente sur le site : le Psammodrome d’Edwards (Psammodromus edwardsianus). Le cortège des amphibiens inclut le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus).
L’intérêt entomologique de ce territoire est indéniable grâce à la présence connue de la Noctuelle du Pancrais (Brithys crini), espèce déterminante de lépidoptère nocturne, très localisée car strictement inféodée à sa plante hôte le Lys des sables ou maritime (Pancratium maritimum). Elle est accompagnée par un coléoptère inféodé aux milieux littoraux et sablonneux, la Cicindèle des marais (Cylindera paludosa), espèce remarquable de coléoptère qui chasse de petites proies à la surface du sol. Quant à la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii), espèce remarquable et protégée d’odonate, sa reproduction est possible dans les eaux douces du Rhône. Enfin, citons une espèce déterminante, rare et menacée d’odonate, le Leste à grands stigmas (Lestes macrostigma), strictement inféodé aux eaux saumâtres plus ou moins temporaires dans lesquelles sa larve se développe.

Commentaires sur la délimitation

Limites imposées par la mer qui cerne la zone sur trois côtés, et par le degré d’artificialisation au nord.