Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930012448
PLATEAUX DE VERNEGUES ET DE ROQUEROUSSE

(n° régional : 13115100)

Commentaires généraux

Description de la zone

Secteur de collines calcaires d’altitudes modestes situé entre les Alpilles à l’ouest et la chaîne des Côtes à l’est. Divers plateaux bordés d’escarpements rocheux se rencontrent au sein de cet ensemble (les Costes et les Clèdes, les Grand et Petit Bosquet …). Les fonds de vallons ou les plaines montrent des parcelles cultivées et un habitat dispersé.

Flore et habitats naturels

Les rochers entre Vernègues, Alleins et Salon permettent d’observer, très localement, l’Ephèdre des monts Nébrode, bien plus fréquent dans le massif voisin des Alpilles. Ces peuplements représentent, très appauvris, la formation des crêtes ventées provençales à Genêts épineux, ceux ci n’étant pas connus dans le domaine de la ZNIEFF. Vers Lambesc, les garrigues plus ou moins boisées de Pin d’Alep, permettent le développement de l’Ophrys de la voie aurélienne. Dans les pelouses de Vernègues et d’Alleins sont connus des peuplements de trois gagées, la Gagée des rochers , la Gagée de Lacaita, ainsi que la Gagée du Lubéron. Les escarpements rocheux bien exposés sont occupés par la formation classique des falaises calcaires ibéro méditerranéennes à Doradille de Pétrarque.

Faune

Ce site renferme onze espèces d’intérêt patrimonial dont deux sont déterminantes.

La faune des plateau de Vernegues et de Roquerousse se caractérisent par un cortège riche en oiseaux des garrigues, pelouses, falaises et agrosystèmes méditerranéens. Ce cortège comprend par exemple l’Aigle de Bonelli (Aquila fasciata) (1 couple nicheur), le Circaète Jean le Blanc (Circaetus gallicus), , le Grand Duc d’Europe (Bubo bubo), le Rollier d’Europe (Coracias garrulus), la Huppe fasciée (Upupa epops), la Chevêche d’Athéna (Athene noctua), la Pie-grièche méridionale (Lanius meridionalis). On peut également signaler la présence du Gobe mouche gris (Muscicapa striata) en tant que nicheur et, pour les mammifères, de la Genette (Genetta genetta).

Aucune espèce d’arthropode d’intérêt patrimonial n’est connue, illustrant le déficit de connaissance entomologique du périmètre.

Commentaires sur la délimitation

Limites dictées par la topographie et l'extension des populations animales et végétales.