ZNIEFF 930012713
CLUE DE VERGONS - BARRE DE PINADOUX

(n° régional : 04131100)

Commentaires généraux

Description

Localisé dans la partie sud est du département des Alpes de Haute Provence, au sud est de la ville de Digne-les-Bains, le site est établi sur les communes de Vergons, Angles et Saint Julien du Verdon. Ce site comprend la Barre de Pidanoux (1237m), entourée de massifs forestiers, et sur son extrémité sud la clue de Vergons.

Le substrat géologique du site est composé par des terrains sédimentaires calcaires et marneux associant des calcaires marneux du Berriasien (Crétacé),  des "Terres noires" du Bathonien à l'Oxfordien (Jurassique) et des calcaires néojurassiques formant la Barre de Pinadoux, elle même. Ces formations sont recouvertes en partie d'éboulis actifs et de brèches de pentes

Du point de vue climatique, le site se localise dans une zone de transition entre le climat sec et ensoleillé d'affinités provençales à l'ouest et celui des Alpes Maritimes plus humide, avec nébulosité abondante, à l'est. Il est cependant nettement plus marqué et caractérisé par les influences provençales.

Compris entre 850 m et 1250 m d’altitude, ce site de moyenne montagne est inclus dans les étages de végétation supra méditerranéen et montagnard.

Le site est constitué par des pelouses calcicoles de crête dominant les formations végétales se développant dans les parois et éboulis calcaires. Les formations forestières des versants sont dominées par le Pin sylvestre (Pinus sylvestris), le Pin noir (Pinus nigra), le Chêne pubescent (Quercus humilis) et très localement le Hêtre (Fagus sylvatica).

 

Milieux naturels

Le site compte deux milieux déterminants composés par : les formations végétales des rochers et falaises calcaires ensoleillées liguro apennines à Saxifrage à feuilles en languettes (Saxifraga callosa) [all. phyto. Saxifragion lingulatae (62.13)] et les matorrals arborescents à Genévrier thurifère (Juniperus thurifera) [Assoc. phyto. Amelanchiero ovalis Juniperetum thuriferae (32 136)].

Deux autres habitats remarquables sont également présents avec les formations végétales des rochers et falaises calcaires [all. phyto. Potentillion caulescentis et Violo biflorae Cystopteridion fragilis (62.15)] et les hêtraies et hêtraies pinèdes sèches sur calcaire [all. phyto. Cephalanthero rubrae Fagion sylvaticae (41.16)].

Ce site compte en outre trois autres habitats d’intérêt patrimonial avec les prairies sèches méso xérophiles à Brome dressé (Bromus erectus) [all. phyto. Mesobromion erecti (34.3265)], les éboulis thermophiles à Calamagrostis argenté (Achnatherum calamagrostis) [all. phyto. Stipion calamagrostis (61.3)] et les pelouses pionnières calcicoles écorchées sur dalles rocheuses calcaires à Orpins (Sedum pl. sp.) et Joubarbes (Sempervivum pl. sp.) [all. phyto. Alysso alyssoidis Sedion albi (34.1)].

 

Flore

Le site comprend quatre espèces végétales déterminantes, dont deux sont protégées au niveau national, avec la Pivoine officinale (Paeonia officinalis subsp. huthii), qui occupe les bois clairs, lisières et landes méso-xérophiles du site, et l'Orchis de Spitzel (Orchis spitzelii), orchidée inféodées aux pinèdes sylvestres. 

 

Une est protégée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : le Grand Ephédra (Ephedra major), qui vient d’être retrouvé sur ce site où il occupe les parois rocheuses. Le Cotonéaster intermédiaire (Cotoneaster x intermedius) est la quatrième espèce déterminante connue de ce site.

Par ailleurs, il abrite deux espèces remarquables dont une est protégée en région Provence Alpes Côte d’Azur : la Violette de Jordan (Viola jordanii). L'Euphorbe de Canut (Euphorbia hyberna subsp. canutii) constitue la dernière espèce remarquable du site.

 

Faune

Deux espèces d’insectes déterminantes sont présentes sur le site : le Marbré de Lusitanie (Iberochloe tagis bellezina), espèce très localisée représentée par la sous-espèce bellezina, endémique du sud de la France et de l’extrême nord-ouest de l’Italie, inféodée aux milieux ouverts où croît sa plante nourricière Iberis pinnata et le Saphane de Truqui (Drymochares truquii), Coléoptères Cérambycidés Aséminés, rare et localisée, endémique franco-italienne se limitée en France aux trois départements sud-alpins, dans les aulnaies, les ostryaies (boisements de Charme-houblon) et les forêts riches en noisetiers.

 

Fonctionnalité/Liens éventuels avec d’autres ZNIEFF

Cette ZNIEFF de type 2 n'englobe pas de ZNIEFF de type 1.

Commentaires sur la délimitation

Le site englobe un défilé rocheux et les crêtes qui le jouxtent au nord, de façon à renfermer des habitats et espèces à valeur patrimoniale importante. Sa délimitation repose sur la topographie (lignes de crêtes, ruptures de pente) et sur les éléments géographiques les plus marqués.