Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930012736
CLUE DE VERDACHES - PARTIE NORD

(n° régional : 04100128)

Commentaires généraux

Description

Etabli dans la partie centre-nord du département des Alpes-de-Haute-Provence, dans la petite région naturelle des Préalpes de Digne, au sud-oouest de la petite ville de Seyne, le site englobe la partie nord d’un défilé rocheux correspondant à l’extrémité ouest de la Clue de Verdaches.

Sur le plan géologique, le site est composé de dolomies, de calcaires et de grès dolomitiques d’âge Secondaire, roches dures qui ont été creusées en un étroit défilé rocheux, par le torrent du Bès. Ces roches reposent sur des argilites et des grès d’âge Primaire qui ont été mis à jour par l’érosion dans la zone la plus profonde des gorges.

Etendu entre 1000 m et 1500 m d'altitude, le site s'inscrit dans l'étage de végétation montagnard.

Constitué de pentes raides et de falaises abruptes, plus ou moins entrecoupées de vires, le site est caractérisé par une végétation chasmophytique liée aux parois rocheuses, de fruticées et de pelouses rupicoles de vires, ainsi que par des faciès d’embroussaillement sur éboulis en pieds de falaises.

Milieux naturels

Quatre habitats remarquables ou représentatifs sont présents : les formations végétales des rochers et falaises calcaires [all. phyto. Potentillion caulescentis et Violo biflorae-Cystopteridion fragilis (62.15)] qui caractérisent le site, les éboulis thermophiles à Calamagrostis argenté (Achnatherum calamagrostis) [all. phyto. Stipion calamagrostis (61.3)] et les pinèdes sylvestres sèches supra-méditerranéennes [all. phyto. Cephalanthero rubrae-Pinion sylvestris (42.59)].

De plus, deux autres milieux à forte valeur patrimoniale sont également représentés sur le site de manière ponctuelle. Il s’agit des pelouses pionnières calcicoles écorchées sur dalles rocheuses calcaires à Orpins (Sedum pl. sp.) et Joubarbes (Sempervivum pl. sp.) [all. phyto. Alysso-sedion albi (34.1)], milieux ponctuels et les fruticées d’arbustes xéro-thermophiles divers [all. phyto. Berberidion vulgaris (31.81)],

Flore

Le site comprend deux espèces végétales déterminantes, dont une est protégée au niveau régional : la Lunaire vivace (Lunaria rediviva), crucifère généralement inféodée aux boisements frais de ravins des étages collinéen supérieur et montagnard, particulièrement rare en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. L’autre espèce végétale déterminante de ce site est l’Oeillet de Séguier (Dianthus seguieri subsp. seguieri).

Faune

Le site présente un certain intérêt sur le plan faunistique, puisqu’il abrite six espèces animales patrimoniales, dont quatre sont déterminantes.

L’avifaune nicheuse locale est représentée par la Gélinotte des bois (Bonasa bonasia), espèce remarquable discrète et peu commune, qui affectionne les boisements non fragmentés avec chablis.

Concernant les chauves souris, la Noctule de Leisler (Nyctalus leisleri) et le Vespère de Savi (Hypsugo savii) sont contactés en période de reproduction.

Quant au cortège entomologique local, il comporte des espèces telles que le Ropalope lombard (Ropalopus insubricus), Coléoptère Cérambycidé Cérambyciné déterminant, rare et correspondant à une espèce dite « sensible », inféodé aux érables, plus rarement aux aulnes et aux frênes, présent en France presque exclusivement en région Provence Alpes Côte d’Azur, le Saphane brun (Saphanus piceus), espèce déterminante de coléoptère longicorne (famille des Cérambycidés), très rare, localisée et en limite d’aire sud occidentale en région Provence Alpes Côte d’Azur, d’affinité montagnarde et liée aux aulnaies et aux forêts de conifères, le Saphane de Truqui (Drymochares truquii), espèce déterminante de Coléoptère longicorne (famille des Cérambycidés),,rare et localisée, présente en France exclusivement en région Provence Alpes Côte d’Azur dans les départements des Hautes Alpes, des Alpes de Haute Provence et des Alpes Maritimes, liée aux aulnaies, ostryaies et forêts riches en noisetiers, le Carabe de Solier (Carabus solieri), espèce déterminante de coléoptère, protégée en France,très localisée et endémique de Provence, du sud ouest des Alpes et de Ligurie (endémique franco italien), recherchant les hêtraies, chênaies, châtaigneraies et pinèdes humides, notamment en terrain argilo siliceux, recouvert d’une épaisse couche de feuilles mortes et d’humus, les éboulis et les pierriers entre 100 et 2500 m d’altitude. Chez les Mollusques gastéropodes, signalons la présence de la Clausilie rugueuse (Clausilia rugosa reboudii), espèce remarquable de Clausilidés, endémique de la France méridionale.

Fonctionnalité/Liens éventuels avec d’autres ZNIEFF

Cette ZNIEFF de type 1 n’est pas incluse dans une ZNIEFF de type 2. Elle se juxtapose à la ZNIEFF de type 1 «Clue de Verdaches – Partie sud » qu’elle complète.

Commentaires sur la délimitation

Le site concerne un défilé rocheux de pentes escarpées, dans lequel s’insinue un cours d’eau. Ses limites englobent les gorges proprement dites. A l’aval, elles longent le cours d’eau. A l’amont, elles incluent les zones rocheuses des gorges et s’appuient sur les ruptures de pente les plus accusées, ainsi que sur les lignes de crêtes secondaires les plus marquées.