ZNIEFF 930020103
BAS DU VERSANT ADRET DU CASSET ET DE MONÉTIER-LES-BAINS, DE LA MAISON BLANCHE AU FREYSSINET

(n° régional : 05102109)

Commentaires généraux

Description

Etabli dans le nord du département des Hautes-Alpes, au niveau du village de Monêtier-les-Bains, entre les hameaux du Lauzet et du Freyssinet, le site concerne la partie inférieure du versant adret du Casset et de Monêtier-les-Bains.

Le substrat géologique superficiel comprend principalement des placages de dépôts glaciaires locaux et des éboulis récents reposant sur les terrains sédimentaires de la zone subbriançonnaise associant principalement des calcschistes crétacés et des brèches calcaires jurassiques qui affleurent localement. Des formations du Houiller de grès et conglomérats, avec intrusions de microgranites, et des quartzites du Trias apparaissent sur la partie sud du site. Ces roches plus dures forment de petits escarpements à mi-versant.

Situé dans la zone biogéographique intra-alpine, il présente un versant principal d’exposition sud-ouest, aux pentes soutenues, entrecoupées de petits escarpements rocheux et incisées par de nombreux ravins et torrents. Les altitudes comprises entre 1450 et 2100 m localisent le site aux étages de végétation montagnard supérieur et subalpin.

Prairies, pelouses et rocailles sèches, pelouses écorchées et pelouses pionnières des dalles rocheuses particulièrement xériques, ainsi que leurs divers faciès d’embuissonnement, liés à l’abandon des parcours pastoraux ou des activités de fauche, sont une des composantes végétales importantes du site. Les landes et fruticées xérophiles d’adret associant une importante variété d’arbustes (Juniperus pl. sp., Berberis vulgaris, Amelanchier ovalis, Sorbus mougeotii…) tendent à occuper peu à peu une place de plus en plus importante. Les boisements et reboisements de Pin à crochets (Pinus uncinata), Pin sylvestre (Pinus sylvestris) ou de Mélèze (Larix decidua) sont également un élément caractéristique du site, au même titre que les rocailles, éboulis et escarpements rocheux.

Milieux remarquables

Les pelouses steppiques sub-continentales [all. phyto. Stipo capillatae-Poion carniolicae (34.31)] constituent le seul habitat déterminant que compte le site. Ce milieu fragmentaire, arrive ici en limite altitudinale et son cortège floristique très affaibli s'enrichit d'espèces végétales thermo-xérophiles montagnardes et subalpines.

Huit autres habitats remarquables sont également présents. Ce sont les associations végétales des rochers et falaises siliceuses [all. phyto. Androsacion vandellii et Asplenion septentrionalis (62.2)] et plus localement calcaires (62.1)], associés aux éboulis thermophiles à Calamagrostis argenté (Achnatherum calamagrostis) [all. phyto. Stipion calamagrostis (61.3)] et aux éboulis siliceux alpins [all. phyto. Androsacion alpinae (61.11)].

Parmi les autres habitats remarquables figurent également les prairies sèches méso-xérophiles à Brome dressé (Bromus erectus) [all. phyto. Mesobromion erecti (34.3265)], ponctuellement les landes épineuses oro-méditerranéennes à Astragale toujours verte (Astragalus sempervirens) [all. phyto. Ononidion cenisiae (31.7E)], les landes sèches d’adret à Genévrier sabine (Juniperus sabina) [sous-all. phyto. Berberido vulgaris-Juniperenion sabinae (31.43)] et les fruticées d’arbustes divers [all. phyto. Berberidion vulgaris (31.81)], formations végétales associées à la dynamique succédant aux pelouses sèches.

Flore

Le site comprend neuf espèces végétales déterminantes. Trois sont protégées au niveau national : la Rhapontique à feuilles d'Aunée (Rhaponticum heleniifolium subsp. heleniifolium), le Choin ferrugineux (Schoenus ferrugineus) et la Potentille du Dauphiné (Potentilla delphinensis). Deux sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : le Dactylorhize couleur de sang (Dactylorhiza incarnata subsp. cruenta) et l'Androsace septentrionalis (Androsace septentrionalis). Quatre espèces n’ont pas de statut de protection : l'Armoise noirâtre (Artemisia atrata), le Cynoglosse de Dioscoride (Cynoglossum dioscoridis), l'Orobanche de Grenier (Orobanche grenieri) et la Potentille inclinée (Potentilla inclinata).

Par ailleurs, le site comprend deux espèces végétales remarquables protégées au niveau national : la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), composée archaïque endémique des Alpes sud-occidentales typique des éboulis calcaires à éléments fins et la Gagée des champs (Gagea villosa).

Faune

Ce site possède un patrimoine faunistique d’un intérêt élevé puisqu’il abrite au moins trente deux espèces animales patrimoniales, dont huit sont déterminantes.

Le peuplement mammalogique local d’intérêt patrimonial comprend des espèces telles que le Bouquetin des Alpes (Capra ibex), ongulé dont les populations locales sont issues de réintroductions et le Loup (Canis lupus), espèces déterminantes, le Cerf élaphe (Cervus elaphus), le Lièvre variable (Lepus timidus), espèce emblématique des Alpes et la Noctule de Leisler (Nyctalus leisleri), espèce remarquable forestière relativement fréquente. Quant au peuplement avien nicheur, mentionnons la présence des espèces patrimoniales suivantes : le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus) et le Moineau soulcie (Petronia petronia), espèces déterminantes, l'Aigle royal (Aquila chrysaetos), le Circaète Jean-le-blanc (Circaetus gallicus), l'Autour des palombes (Accipiter gentilis), la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), espèce méridionale de montagne recherchant les versants montagneux ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses, la Caille des blés (Coturnix coturnix), le Tétras lyre (Tetrao tetrix), espèce remarquable fragile, emblématique des Alpes, le Grand duc d’Europe (Bubo bubo), le Torcol fourmilier (Jynx torquilla), le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria), le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), le Monticole de roche (Monticola saxatilis), la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) et l'Alouette lulu (Lullula arborea), nicheurs de milieux ouverts, le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), nicheur remarquable peu fréquent, inféodé aux alpages où il vient s’alimenter situés à proximité de falaises où il niche, le Tarin des aulnes (Carduelis spinus), nicheur occasionnel dans le massif, le Venturon montagnard (Carduelis citrinella) et le Sizerin flammé (Carduelis flammea), nicheurs localisés des forêts d'altitude, la Niverolle alpine (Montifringilla nivalis), espèce paléomontagnarde remarquable, caractéristique des pelouses avec escarpements rocheux des étages alpin et subnival des massifs montagneux les plus élevés, le Bruant fou (Emberiza cia) et le Bruant ortolan (Emberiza hortulana).

Les insectes d’intérêt patrimonial sont représentés par l’Apollon (Parnassius apollo), espèce remarquable d'affinité montagnarde, protégée au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2500 m d’altitude, la Piéride de la roquette (Euchloe simplonia), espèce remarquable à aire disjointe des Alpes occidentales, Pyrénées et monts Cantabriques, inféodée aux pelouses subalpines où croissent ses plantes hôtes des Brassicacées, le Bourdon Bombus brodmannicus delmasi, dont cette sous espèce est déterminante et endémique des pentes fleuries ensoleillées, riches en Cerinthe glabra et C. minor dont il butine les fleurs, des Alpes du sud, et dont la sous espèce nominale ne se trouve qu’au Caucase, le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), espèce remarquable d'orthoptère d'affinité eurosibérienne, en forte régression en dehors des Alpes, strictement liée aux prairies très humides et surfaces marécageuses, le Cordulégastre bidenté (Cordulegaster bidentata), espèce remarquable de grande taille, inféodée par sa larve aquatique aux ruisseaux des versants pentus des montagnes sud-européennes.

Fonctionnalité / liens éventuels avec autres ZNIEFF

Cette ZNIEFF de type 1 est incluse dans la ZNIEFF de type 2 «05_102_100 - Massif des Cerces - mont Thabor - vallées Etroite et de la Clarée».

Commentaires sur la délimitation

L’ensemble est délimité par l’assemblage d’habitats et de populations d’espèces à forte valeur patrimoniale, ayant des caractéristiques homogènes : bas de versant adret avec milieux xérophiles.