Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930020105
BAS DU VERSANT ADRET ENTRE NÉVACHE ET LE PONT DE FANAGER

(n° régional : 05102116)

Commentaires généraux

Description

Etabli dans la partie nord-est du département des Hautes-Alpes, dans la partie moyenne de la vallée de la Clarée, le site concerne la partie inférieure du versant adret entre le village de Névache, situé à l’ouest, et le Col de l’Echelle.

Il est inclus pour sa partie est dans le site classé de la vallée de la Clarée.

Sur le plan géologique, le bas de versant est composé d’anciens cônes de déjection torrentiels et d’éboulis, parcourus localement de petits ravinements actifs. Il est surmonté de roches sédimentaires (dolomies et calcaires triasiques, cargneules et gypses) particulièrement friables qui génèrent d’importants cônes d’éboulis.

Situé en zone biogéographique intra-alpine dauphinoise, le site s’inscrit aux étages de végétation montagnard supérieur et subalpin, entre 1520 m et 1900 m

Il s’agit principalement d’anciennes terrasses agraires, converties en prairies sèches de fauche et surtout de pâture extensive, cloisonnées par de nombreux clapiers et par un réseau semi-bocager de haies arbustives et arborées basses. De nombreuses pâtures en voie d’abandon colonisées par des fruticées basses ou en phase de reboisement, de petites ravines ébouleuses parcourues par des ruissellements temporaires et d’anciens fossés d’irrigation sont autant d’éléments qui contribuent à la diversité écologique et paysagère du site.

Milieux remarquables

Les pelouses steppiques sub-continentales [all. phyto. Stipo capillatae-Poion carniolicae (34.31)] constituent le seul habitat déterminant que compte le site. Ce milieu représenté en particulier par des pelouses à Fétuque du Valais (Festuca vallesiaca), arrive ici en limite altitudinale.

Au moins sept autres habitats remarquables sont également présents. Ce sont les associations végétales des rochers et falaises siliceuses [all. phyto. Androsacion vandellii et Asplenion septentrionalis (62.2)] et plus localement calcaires (62.1)], associés aux éboulis thermophiles à Calamagrostis argenté (Achnatherum calamagrostis) [all. phyto. Stipion calamagrostis (61.3)] et aux éboulis siliceux alpins [all. phyto. Androsacion alpinae (61.11)].

Parmi les autres habitats remarquables figurent également les prairies sèches méso-xérophiles à Brome dressé (Bromus erectus) [all. phyto. Mesobromion erecti (34.3265)], les landes épineuses oro-méditerranéennes à Astragale toujours verte (Astragalus sempervirens) [all. phyto. Ononidion cenisiae (31.7E)] associées ponctuellement aux habitats d’éboulis en voie de fixation et les fruticées d’arbustes divers [all. phyto. Berberidion vulgaris (31.81)], formations végétales associées à la dynamique succédant aux pelouses sèches.

Flore

Le site comprend une espèce végétale déterminante protégée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : l'Androsace septentrionalis (Androsace septentrionalis), une espèce d’affinité steppique affectionnant les pelouses sèches.

Par ailleurs, le site comprend une espèce végétale remarquable protégée au niveau national : la Gagée des champs (Gagea villosa), liliacée rudérale aux fleurs jaunes.

Faune

Le site abrite au moins dix espèces animales patrimoniales, dont trois sont déterminantes.

Chez les mammifères, mentionnons la présence du Cerf élaphe (Cervus elaphus). Les oiseaux nicheurs sont quant à eux représentés par quelques espèces d’intérêt patrimonial : Caille des blés (Coturnix coturnix), Grand-duc d’Europe (Bubo bubo), Monticole de roche (Monticola saxatilis), Bruant ortolan (Emberiza hortulana), Pic noir (Dryocopus martius).

Les insectes d’intérêt patrimonial sont représentés par l’Azuré du Serpolet (Maculinea arion), espèce remarquable et protégée au niveau européen, inféodée aux bois clairs et ensoleillés, pelouses et friches sèches avec présence de ses plantes hôtes, des serpolets et de sa principale fourmi hôte, Myrmica sabuleti, jusqu’à 2400 m d’altitude, l’Azuré de la croisette (Maculinea alcon), espèce remarquable et protégée en France, liée aux pelouses et prairies des étages montagnards et subalpins où croît sa plante hôte (Gentiane croisette Gentiana cruciata) et vit sa fourmi hôte (surtout Myrmica schencki), l’Apollon (Parnassius apollo), espèce remarquable d'affinité montagnarde, protégée au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2500 m d’altitude, le Criquet des torrents (Chorthippus pullus), espèce déterminante, rare et en régression, strictement liée aux grèves de cours d'eau dynamique, le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), espèce remarquable d'orthoptère d'affinité eurosibérienne, en forte régression en dehors des Alpes, strictement liée aux prairies très humides et surfaces marécageuses.

Fonctionnalité / liens éventuels avec autres ZNIEFF

Cette ZNIEFF de type 1 est incluse dans la ZNIEFF de type 2 «05_102_100 - Massif des Cerces - mont Thabor - vallées Etroite et de la Clarée».

Commentaires sur la délimitation

L’ensemble est délimité par l’assemblage d’habitats et de populations d’espèces à forte valeur patrimoniale, ayant des caractéristiques homogènes : bas de versant adret avec milieux xérophiles.