Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930020140
GRANDE CORNICHE ET PLATEAU DE LA JUSTICE

(n° régional : 06100127)

Commentaires généraux

Description de la zone

Le paysage est constitué de plateaux sommitaux bordés de versants plus ou moins abrupts et les différents monts présentent un vaste panorama qui va de l’Estérel à Monaco. Cette zone est d’un intérêt naturaliste majeur. Trois étages de végétation se succèdent du thermoméditerranéen au supraméditerranéen.

Flore et habitats naturels

La végétation thermoméditerranéenne est bien développée sur les adrets, avec les fourrés arbustifs à Euphorbe arborescente (Euphorbia dendroides) de l’Oleo sylvestris-Ceratonion siliquae, dans lesquels se rencontrent le Caroubier (Ceratonia siliqua) et le Palmier nain (Chamaerops humilis), les falaises thermophiles du Campanulo macrorhizae-Asplenietum glandulosi (Asplenion glandulosi). Les ubacs les mieux conservés sont couverts par la yeuseraie à Frêne à fleurs (Fraxinus ornus) du Fraxino orni-Quercion ilicis, dans laquelle le frêne à fleurs présente ici un développement très important, avec des peuplements luxuriants qui ne s’observent nulle part ailleurs dans les Alpes-Maritimes.

De nombreuses espèces déterminantes sont actuellement confirmées dans ce périmètre. Parmi celles ci, on trouve par exemple l’Andropogon à deux épis (Andropogon distachyos), la Coronille de Valence (Coronilla valentina subsp. valentina), le Diss (Ampelodesmos mauritanicus), le Chou des montagnes (Brassica montana), la Camélée (Cneorum tricoccon), la Nivéole de Nice (Acis nicaeensis) ou l’Ophrys de Bertoloni (Ophrys bertolonii).

Faune

Le cortège faunistique est constitué de 24 espèces animales d’intérêt patrimonial dont 9 sont déterminantes.

Les mammifères sont représentés par le groupe des chiroptères avec la présence de deux espèces déterminantes, le Grand murin (Myotis myotis) et le Petit murin (Myotis blythii). Plusieurs espèces remarquables sont également présentes comme le Molosse de Cestoni (Tadarida teniotis) et le Vespère de Savi (Hypsugo savii).

L’avifaune nicheuse est représentée chez les rapaces par le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), une espèce déterminante, le Grand-duc d’Europe (Bubo bubo) dont un couple nicheur est installé sur le site, le Circaète Jean-le-blanc (Circaetus gallicus), l’Autour des Palombes (Accipiter gentilis) et la Bondrée apivore (Pernis apivorus). Les passereaux s’illustrent localement par la présence du Monticole bleu (Monticola solitarius), oiseau nicheur rupicole remarquable, d’affinité méditerranéenne, se rencontrant dans les zones de falaises et d’escarpements rocheux, les gorges, les ruines, les garrigues claires rocailleuses, jusqu’à 1 600 m. d’altitude ou la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), espèce remarquable dont il existe les couples les plus proches de la mer du département des Alpes-Maritimes. Les reptiles incluent le Phyllodactyle d’Europe (Euleptes europaea), une espèce déterminante rare et très localisée, inféodée au substrat rocheux, dont les populations présentes sont probablement les plus importantes des Alpes-Maritimes en nombre d’individus et l’Hémidactyle verruqueux (Hemidactylus turcicus), une espèce remarquable également localisée dans le département. Les amphibiens comprennent le Spélerpès de Strinatii (Speleomantes strinatii), également appelé Hydromante, espèce remarquable peu abondante à répartition très localisée en région P.A.C.A., correspondant à un endémique franco italien présent en France uniquement dans deux départements (Alpes-Maritimes essentiellement et Alpes de Haute Provence). Les populations présentes sur le site sont les plus méridionales du département.

Les arthropodes patrimoniaux sont quant à eux représentés par le Scorpion italien (Euscorpius italicus), espèce déterminante de Chactidés, d’affinité orientale, présente en France uniquement dans le département des Alpes-Maritimes, se rencontrant de préférence sous les pierres, dans les garrigues, dans les fentes des murailles, le Carabique Duvalius montisageli, espèce cavernicole déterminante de Coléoptères Carabidés, endémique du département des Alpes-Maritimes, le charançon Meira vauclusiana (= Peritelus vauclusianus) , espèce déterminante endémique des Préalpes du sud (Vaucluse, Alpes de Haute-Provence, Alpes-Maritimes) dont la sous-espèce stierlini est endémique des Alpes-Maritimes où elle est présente dans quelques stations, l’Hespérie à bandes jaunes (Pyrgus sidae), espèce déterminante de lépidoptères rhopalocères ("papillons de jour"), d’affinité méditerranéenne orientale, qui affectionne les pelouses sèches et boisements clairs thermophiles et dont la chenille vit sur des potentilles (Potentilla hirta et espèces proches), le Sablé de la luzerne (Polyommatus dolus), espèce déterminante de rhopalocères ("papillons de jour"), dont la sous-espèce type (dolus) est endémique de Provence et peuple les chênaies claires, lisières et pelouses où croissent ses plante hôtes des sainfoins (Onobrychis ssp) et la Zygène cendrée (Zygaena rhadamanthus), espèce remarquable de lépidoptère diurne d’affinité ouest-méditerranéenne, protégée en France, liée aux friches, garrigues et boisements clairs où se développent ses plantes hôtes (Dorycnium pentaphyllum, Onobrychis sp., Lotus sp.).

Commentaires sur la délimitation

La znieff intègre le parc départemental de la Justice, le Mont Leuze, le parc forestier de la Grande Corniche jusqu’à la cime de la Forna vers le nord-est, et descend jusqu’au littoral à l’est de la pointe Cabuel. Les zones urbanisées ont été exclues.