ZNIEFF 930020302
HAUTE VALLÉE DU GAPEAU

(n° régional : 83202100)

Commentaires généraux

Commentaire général

Ce site porte sur tout le linéaire d'un cours d'eau principal (le Gapeau) et de son affluent (le Latay). La source du Latay apparait à 700m dans l'Est de la Ste Baume et l'embouchure du Gapeau dans la plaine agricole est à 100m. Ces cours d'eau sont peu larges, sinueux et légèrement encaissés dans des vallons étroits plutot que des gorges. Ils sont le plus souvent bordés d'une mince ripisylve (essentiellement à base de peupliers). Ce site est bordé de prairies, de friches et de vignes, parfois de péri urbanisation.

 

Flore et habitats naturels

Présence de prairies de fauche relictuelles d’une grande richesse en aval de Méounes, avec l’Ophioglosse, diverses orchidées dont l’Orchis d’Occitanie et l’Orchis à fleurs lâches (Ophioglossum vulgatum, Dactylorhiza occitanica, Anacamptis laxiflora). Abondance remarquable de la fougère Scolopendre (Asplenium scolopendrium), tant en ripisylve que le long des contres canaux. Le Gattilier autrefois présent aux bords du Gapeau à la Guéranne en a disparu.

 

Faune

Cette zone présente un intérêt plutôt élevé pour la faune. On y a en effet recensé pas moins de 19 espèces animales patrimoniales dont sept sont déterminantes.

Le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) et le Vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) sont présents localement de même qu’un cortège diversifié d’oiseaux nicheurs : Autour des palombes (Accipiter gentilis), Circaète Jean le blanc (Circaetus gallicus), Grand duc d’Europe (Bubo bubo), Chouette chevêche (Athene noctua), Petit duc scops (Otus scops), Martin pêcheur d’Europe (Alcedo atthis), Rollier d’Europe (Coracias garrulus), Pic épeichette (Dendrocopos minor), Cincle plongeur (Cinclus cinclus), Pie grièche écorcheur (Lanius collurio), Bruant fou (Emberiza cia). L’herpétofaune est représentée localement par le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus) et l’ichtyofaune par le Blageon (Telestes souffia), l’Anguille d’Europe (Anguilla anguilla) et le Barbeau méridional (Barbus meridionalis).

Les insectes sont représentés par la Vanesse des pariétaires (Polygonia egea), espèce déterminante de papillon de jour en très forte régression en France et désormais disparue localement, la Zygène cendrée (Zygaena rhadamanthus), espèce remarquable de lépidoptère diurne d’affinité ouest méditerranéenne, protégée en France, liée aux friches, garrigues et boisements clairs où croît la principale plante nourricière de sa chenille, la Badasse (Dorycnium pentaphyllum), l’Hespérie à bandes jaunes (Pyrgus sidae), espèce déterminante de papillons de jour d’affinité méditerranéenne orientale, qui affectionne les pelouses sèches et boisements clairs thermophiles où sa chenille se développe sur des potentilles (Potentilla hirta et espèces proches) et le Sablé de la luzerne (Polyommatus dolus dolus), espèce déterminante de rhopalocères ("papillons de jour"), dont la sous-espèce dolus est endémique de Provence et peuple les chênaies claires, lisières et pelouses où croissent ses plante hôtes des sainfoins (Onobrychis ssp) .

A signaler également, la présence de l’Ecrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes), crustacé Décapode remarquable, aujourd’hui en régression et devenu assez rare et localisé.

Commentaires sur la délimitation

Le site porte sur tout le cours du Gapeau jusqu'à sa source puis dans la continuation le cours du Latay qui est un affluent, En aval, le site s'arrête en débouchant à Sollies-Touca dans la plaine littorale où il est davantage artificialisé.