Logos SINP

ZNIEFF 940004078
CHENAIES VERTES DU CAP CORSE

(n° régional : 0013)

Commentaires généraux

Ces chênaies vertes s'étendent depuis la commune de Farinole, à la base du cap, jusqu'à la commune de Rogliano au nord-est et à la commune de Morsiglia au nord-ouest.

Au nombre de onze et de superficie plus ou moins importantes ces chênaies sont dispersées sur la longueur du Cap Corse. Elles représentent les derniers vestiges d'une végétation qui recouvrait en grande partie les montagnes et les versants de cette région. Ravagées par les incendies, les chênaies subsistent actuellement dans les vallons, près des villages.

On rencontre du sud au nord :

- Sur la commune de Farinole, en aval des crêtes de Tuffone Niellu, la zone atteint une altitude maximale de 244 mètres et minimale de 27 mètres. Elle est située au sud-ouest du hameau de Sparagaggio. Elle est bordée à l'ouest par le route D8O, à l'est de la D333. La chênaie verte couvre le versant de la crête exposé au nord et un relief de collines culminant à 176 mètres. Elle recouvre un terrain calcaire, le même que celui de Saint Florent (ce sont des formations de calcaires bioclastiques et récifaux).

Le ruisseau de Campu Maggiore la traverse. Le paysage qui l'entoure se compose de plaines viticoles. La chênaie remonte également les vallons d'Ernaiolo et de Pianellu en amont du hameau de Bracolaccia.

- Sur les communes de San Martino di Lota et de Santa Maria di Lota, s'étend une chênaie verte qui poursuit les ruisseaux de Fornelli et de Milaja ainsi que celui de Griscione, qui résulte de la confluence de ces deux derniers. Au nord, elle ondule le long du ruisseau de Poggiolo et de ses affluents. Elle s'accompagne ainsi dans ce paysage valloné d'une ripisylve à frênes-ornes, aulnes glutineux, charmes houblons et de châtaigniers. L'altitude y atteint 200 à 700 mètres. Un socle schisteux y est recouvert de pillow-lavas et prasinites. Les routes D31 puis D131 la traversent.

- Sur la commune de Brando, entre les hameaux de Poretto, Pozzo, Mausoleo et Erbalunga, la chênaie verte s'étend sur une très faible superficie. Elle est accompagnée de chênes lièges. Elle se trouve encadrée par les routes D54 au nord, à l'ouest et au sud, et la D80 à l'est. Dominée au sud-ouest par les crêtes de la Cima di Muracellu ( 1 072 mètres), le relief littoral de la zone est plus doux. Il faut noter la présence de deux carrières dans ce secteur.

- Sur la commune de Sisco, la chênaie verte s'étend sur une faible superficie sur le versant nord, au milieu des hameaux. Localisée au fond d'un vallon de 50 à 550 mètres d'altitude, elle est accompagnée par une végétation ripisylve à aulnes glutineux, aulnes cordés, frênes-ornes avec quelques oliveraies et châtaigniers. D'un point de vue géologique, le socle de schistes lustrés est recouvert de pillow-lavas. Le paysage tout autour est composé d'un maquis bas à cistes, qui marque le passage régulier du feu.

- Sur la commune de Pietracorbara, la chênaie verte s'étend dans un paysage façonné par de multiples petits ruisseaux en provenance de la Cima di e Follicie. Ils y ont creusé de petits vallons. De 50 à 750 mètres d'altitude, cette zone entoure une série de hameaux de la commune. On y trouve des chênes verts, des chênes lièges, des châtaigniers et quelques frênes-ornes le long des ruisseaux. Des murets témoignent de l'ancienne activité agricole dans ce secteur.

- Sur les communes de Barrettali et de Canari, une chênaie verte, à la forme allongée, occupe un terrain volcanique sur un socle schisteux. Longeant la côte occidentale de 50 mètres à 800 mètres du rivage de la Punta di Canelle jusqu'à la marine de Giottani, elle s'étend ensuite à l'intérieur des terres. Elle est longée par les routes D33 et D80. Dominée par la chaîne montagneuse du Monte Alticcione (1 139 mètres), de nombreux ruisseaux occupent le fond de ses vallons. L'altitude varie entre 100 et 800 mètres. Sa végétation est entièrement constituée de chênes verts mais on trouve aussi autour des hameaux de Conchigliu et de Chiesa, de petits peuplements d'oliviers, de chênes lièges et de pins maritimes.

- La commune de Cagnano possède une chênaie verte de faible superficie qui longe les routes D132 et D432 entre les villages. Dominée par la chaîne montagneuse du Monte Alticcione (1 139 mètres d'altitude) et toujours sur socle schisteux, cette zone est installée dans le petit vallon qu'occupe le ruisseau de Misinco et ses affluents entre 40 et 350 mètres d'altitude. La végétation y est constituée de chênes verts, de frênes-ornes, d'oliviers et de châtaigniers. Un nombre important de chênes verts a brûlé aujourd'hui. On trouve des chênes lièges intacts le long de la D432.

- Sur la commune de Luri, entre Tufo et Castiglione, on rencontre des chênes verts avec par endroits, des chênes lièges, des châtaigniers vers Tufo et une série de ripisylves à frênes-ornes le long des petits ruisseaux. Toujours sur socle schisteux, ce paysage vallonné (de 50 à 250 mètres d'altitude) a été fortement ravagé par le feu et ne subsistent que quelques "bras" boisés dans les talwegs, parmi un maquis à arbousiers et bruyères arborescentes.

- Les communes de Pino et Luri possèdent un vaste secteur sur lequel une chênaie verte s'étend. La chênaie verte est pure autour de Pino, avec une densité telle qu'elle paraît impénétrable et sombre. Le chêne liège et le châtaignier l'accompagnent cependant vers Piazza. Le frêne-orne compose la ripisylve des petits ruisseaux des vallons. Toujours sur socle schisteux recouvert de matériel volcanique, l'altitude de la zone varie de 150 à 550 mètres. Les routes D32 et D180 la traversent.

- Sur les communes de Centuri et de Morsiglia, entre la côte et la pointe de Torricella culminant à 463 mètres, ce boisement s'infiltre entre les villages de 20 à 450 mètres d'altitude. Elle repose sur des ophiolites et des schistes lustrés. Elle est traversée par les routes D35 et D80. Elle n'est composée que de chênes verts.

- Sur la commune de Rogliano, dans la plaine du ruisseau de Gioelli, la chênaie occupe un paysage de collines entre 30 et 150 mètres d'altitude. Toujours sur socle schisteux, cette chênaie verte s'associe au frêne-orne au bord des ruisseaux et à l'olivier autour des villages de Bettolacce et de Stopione. Les routes D353 et D80 la traversent.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible