Logos SINP

ZNIEFF 940004081
MARAIS DE GIUSTIGNANA

(n° régional : 00180000)

Commentaires généraux

Cette zone humide est située au sud-est de Linguizzetta, de part et d'autre de la nationale 198. Elle occupe une dépression à l'intérieur des terres dans la plaine littorale.

Ce marais est essentiellement boisé. Des aulnes glutineux bien développés (15 à 20 mètres de haut) dominent les iris des marais accompagnés de la Salicaire, du Houblon, de l'Epilobe et des Laiches. Quelques prairies humides, situées à l'est de la nationale, complètent ces boisements hygrophiles.

Ce site est alimenté par des ruisseaux plus ou moins permanents (ruisseaux de Chiosura, Campo Vecchio, Bottari...). Après avoir collecté l'ensemble des eaux du marais, un cours d'eau (le Chiosura) longe un lido sableux dégradé sur environ 500 mètres, puis débouche dans la mer au nord-est du site. En arrière du cordon littoral, une roselière accompagne ce lent cours d'eau.

Au nord, des cultures, des vergers et un maquis bas jouxtent la zone. On note également une plantation d'Eucalyptus au sud-ouest. Plus à l'est ce marais est entouré de friches et d'installations touristiques (camps de naturistes), mais également d’une mosaïque de milieux (maquis bas, chênaie verte, zones ouvertes, arrière-dune végétalisée…) favorable à la Tortue d’Hermann.

Les quelques prairies sont pâturées et la chasse est pratiquée sur l'ensemble de la zone.

Commentaires sur la délimitation

Les contours ZNIEFF prennent en compte l’aulnaie, intéressante en tant qu’habitat et pour sa flore (notamment la Nivéole élégante).

La zone littorale, au nord-est présente un intérêt floristique lié à la présence de l’Euphorbe peplis et du Diotis ; La zone littorale d’arrière plage à l’est de la ZNIEFF un intérêt pour la Tortue d’Hermann ; Un secteur au sud des marais sert de zone tampon du milieu humide : on y trouve des zones humides temporaires, des prairies plus ou moins humides, des lisières de maquis et des haies ; le tout offrant différents biotopes favorables à plusieurs groupes faunistiques ;

En ce qui concerne l’avifaune, ce marais s'avère être un site attractif pour la nidification de quelques espèces d'oiseaux forestiers, et un milieu favorable au stationnement et au passage d'oiseaux migrateurs. Citons notamment, Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), Epervier d'Europe (Accipiter nisus), Héron bihoreau (Nycticorax nycticorax), Busard des roseaux (Circus aeruginosus), Bécassine des marais (Gallinago gallinago), Bécasse des bois (Scolopax rusticola).

La ZNIEFF comprend également un ancien bâtit abritant 5 espèces de chiroptères patrimoniaux.