Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

A3.113 - Forêt de Laminaria hyperborea avec tapis faunistique (éponges et polyclinidés) et algues rouges foliacées sur roche infralittorale très exposée

Laminaria hyperborea forest with a faunal cushion (sponges and polyclinids) and foliose red seaweeds on very exposed infralittoral rock

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Very exposed and exposed, but wave-surged, upper infralittoral bedrock and massive boulders characterised by a dense forest of the kelp Laminaria hyperborea with a high diversity of seaweeds and invertebrates. The shallowest kelp plants are often short or stunted, while deeper plants are taller with heavily epiphytised stipes with foliose red seaweeds such as Delesseria sanguinea, Cryptopleura ramosa or Plocamium cartilagineum or even the brown seaweed Dictyota dichotoma. Also found on the stipes or on the rock below the canopy are red seaweeds including Phycodrys rubens, Kallymenia reniformis, Callophyllis laciniata, Caryophyllia smithii, and Corallina officinalis, while encrusting coralline algae can cover any bare patches of rock. At some sites the red seaweeds can be virtually mono-specific, while at other sites show considerable variation containing a dense mixed turf of a large variety of species. The red seaweed Odonthalia dentata can be present in the north. The faunal and floral under-storey is generally rich in species due, in part, to the relatively low urchin-grazing pressure in such shallow exposed conditions. The faunal composition of this biotope varies markedly between sites, but commonly occurring are the soft coral Alcyonium digitatum and the anthozoans Sagartia elegans and Corynactis viridis. Sponges form a prominent part of the community with variable amounts of the sponges Halichondria panicea and Pachymatisma johnstonia and several other species. The crab Cancer pagurus and the starfish Asterias rubens are normally present in small numbers foraging beneath the canopy, while the sea urchins Echinus esculentus and Urticina felina graze on the seaweeds. The hydroid Obelia geniculata, the ascidian Botryllus schlosseri and the bryozoan Membranipora membranacea compete for space on the kelp, whereas the bryozoan Electra pilosa also can be found on foliose red seaweeds.
Situation: This kelp forest most commonly occurs beneath a zone of Alaria esculenta and Mytilus edulis (unit A3.1111) and may contain small patches of A. esculenta. As the force of the wave-surge diminishes with increased depth, density of the faunal turf reduces and the kelp forest or park changes to one characterised by kelp and dense red seaweeds (units A3.1151 or A3.1152). In some areas of Shetland and St Kilda the lower infralittoral zone is characterised by a park of the kelp Laminaria saccharina and/or Saccorhiza polyschides (A3.122). Where the L. hyperborea forest continues to depths of 15 m or greater it may give way to a zone of dense foliose red algae (A3.116 or A3.1161).

Descriptif en français

Roche en place et blocs massifs, exposés et très exposés, battus par les vagues, de l’infralittoral supérieur, caractérisés par une forêt dense de la laminaire Laminaria hyperborea accompagnée d’une grande diversité d’algues et d’invertébrés. Les laminaires des eaux les moins profondes sont souvent courtes ou peu développées, alors que dans les eaux plus profondes, elles sont plus grandes, ont des stipes riches en épiphytes qui consistent en des algues rouges foliacées telles que Delesseria sanguinea, Cryptopleura ramosa ou Plocamium cartilagineum, ou même de l’algue brune Dictyota dichotoma. Sur les stipes ou sur la roche en‐dessous du couvert, on trouve également des algues rouges, dont Phycodrys rubens, Kallymenia reniformis, Callophyllis laciniata, Caryophyllia smithii et Corallina officinalis, alors que des corallinales encroûtantes peuvent couvrir les espaces de roche nue. À certains endroits, la présence d’algues rouges peut être pratiquement monospécifique, alors qu’ailleurs on peut observer un tapis mixte dense formé par une grande diversité d’espèces. L’algue rouge Odonthalia dentata peut être présente dans les régions septentrionales. Sous le couvert, la faune et la flore présentent une grande richesse spécifique, en raison notamment de la faible pression de broutage par les oursins dans des conditions de milieu exposé et d’eau peu profonde. La composition faunistique de cet habitat varie grandement d’un endroit à l’autre, mais le corail mou Alcyonium digitatum ainsi que les anthozoaires Sagartia elegans et Corynactis viridis sont communs. Les éponges forment une partie importante de la biocénose, avec des quantités variables de Halichondria panicea, Pachymatisma johnstonia et plusieurs autres espèces. Le crabe Cancer pagurus et l’étoile de mer Asterias rubens sont normalement présents en petit nombre et broutent en‐dessous du couvert, alors que les oursins Echinus esculentus et Urticina felina broutent sur les algues. L’hydraire Obelia geniculata, l’ascidie Botryllus schlosseri et le bryozoaire Membranipora membranacea se disputent l’espace sur les laminaires, alors que le bryozoaire Electra pilosa peut également être présent sur les algues rouges foliacées.
Situation : Cette forêt de laminaires est le plus souvent présente en‐dessous d’une zone de Alaria esculenta et de Mytilus edulis (A3.1111) et peut contenir de petites taches de A. esculenta. À mesure que l’action des vagues diminue avec l’augmentation de la profondeur, la densité du tapis faunistique diminue, et la forêt ou la zone de laminaires clairsemées sont remplacées par un mélange de laminaires et d’une population dense d’algues rouges (A3.1151 ou A3.1152). Dans certaines régions des îles Shetland et de l’île de Saint‐Kilda, l’infralittoral inférieur est caractérisé par une zone clairsemée des laminaires Saccharina latissima (anciennement Laminaria saccharina) et/ou Saccorhiza polyschides (A3.122). Là où la forêt de L. hyperborea atteint une profondeur de 15 m ou plus, elle peut laisser place à une zone densément peuplée d’algues rouges foliacées (A3.116 ou A3.1161).

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)