92A0 - Forêts galeries à Salix alba et Populus alba

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Ces forêts occupent le lit majeur des cours d’eau (recouvert en général d’alluvions récentes et soumis à des crues régulières). Il est possible de distinguer deux grands ensembles de types d’habitats :
Les forêts à bois tendre (saulaies, saulaies-peupleraies, peuple- raies noires).
Elles prospèrent sur les levées alluvionnaires des cours d’eau nourries par des limons de crues. Les laisses organiques et les débris, de toutes sortes y sont décomposés et nitrifiés chaque année à l’époque des basses eaux, durant l’été. Les sols des berges et des levées alluvionnaires atteints à chaque crue restent juvéniles (sols alluviaux), ne pouvant subir d’évolution du fait de l’entraînement constant de la matière organique.
Il s’agit de groupements permanents (bordure immédiate du cours d’eau, zones soumises à des perturbations permanentes : crues dévastatrices) ou pionniers évoluant vers les habitats à bois durs.
Par ailleurs les travaux hydrauliques qui contribuent à diminuer le niveau de la nappe entraînent la constitution de végétation transitoire (peupleraies noires).
Les forêts à bois durs (avec subsistance fréquente d’une essence pionnière : le Peuplier blanc, dans les phases initiales ou de dégradation).
Ces habitats sont aujourd’hui réduits à des peuplements de faible étendue du fait des barrages et aménagements divers. On distingue les forêts riveraines des petites rivières sur substrats siliceux des ripisylves installées sur substrats eutrophes où les forêts se structurent :
- en forêts pionnières (et formations dégradées) à Populus alba ;
- en forêts plus mûres où dominent les essences postpionnières
(Frênes, Ormes, Tilleuls, Chênes, Charme, Houblon…).

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)

ARCHILOQUE A. et al., 1970 - Vers une caractérisation phytosociologique de la série méditerranéenne du Chêne pubescent. Ann. Fac. Sc. Marseille. XLIV. p. 17-42.

ARCHILOQUE G. & BOREL L., 1966 - Un biotope nouveau dans le lit de la Durance. Bull. Soc. Linéenne de Provence, XXIV : 75-77. Marseille.

BANNES-PUYGERON G. (de), 1933 - Le Valentinois méridional : esquisse phytosociologique. Comm. S.I.G.M.A. 19, Montpellier, 200p.

BARBERO M. & LOISEL R., 1974 - Carte écologique des Alpes au 1/100 000e. Feuille de Cannes Q. 22. Doc. Carte Écol., 14, p. 81-100.

BARBERO M., BONO O., MONDINO G.-P., OZENDA P., 1973 - Carte écologique des Alpes au 1/100 000e Nice-Menton et Viève-Cuneo. Coupe des Alpes-Maritimes et ligures. Doc. Carte Écol. Volume XII, 49-76. Grenoble.

BARBERO M., LEJOLY J., POIRION L., 1977 - Carte écologique des Alpes au 1/100 000e. Feuille de Castellane. Bull. Carte Vég. Prov. Alp. Sud, XIX : 45-64.

BOREL L., 1993 - Influence des aménagements sur l’évolution des milieux duranciens : dynamique des peuplements végétaux et animaux. Actes du colloque Am. et Gest. des grandes rivières.

BRAUN-BLANQUET J., 1931 - Aperçu des groupements végétaux du bas Languedoc. SIGMA. 9. 193 p.

BRAUN-BLANQUET J., 1936 - La Chênaie d’Yeuse méditerranéenne. Mémoire. Soc. Et. Sci. Nat. Nîmes, 5, SIGMA, 45, 147 p.

BRAUN-BLANQUET J., 1956 - Clef écologique pour déterminer les classes, ordres et alliances phytosociologiques du Midi méditerranéen. Station internationale de Géobotanique Méditerranéenne et Alpine, Montpellier, Communication n°132, p. 9-16.

BRAUN-BLANQUET J., 1957 - Bull. Mus. Hist. Nat. Marseille. 17. Marseille. BREUILLY P., 1998 - Et au milieu coule la Durance. ENGREF Nancy. 73 p. et annexes

BRAUN-BLANQUET J., ROUSSINE N. et NÈGRE R., 1952 - Les groupements végétaux de la France méditerranéenne. CNRS, Montpellier, 297 p.

CALENTIER B., SEUX C., 1996 - Élaboration d’un projet de gestion fores- tière intégrée d’un espace naturel méditerranéen : le massif du Gardon (Gard). ONF Nîmes, FIF-ENGREF. Mémoire de fin d’études. 117 p. et annexes.

CARBIENER R., 1970 - Un exemple de type forestier exceptionnel pour l’Europe occidentale : la forêt du lit majeur du Rhin au niveau du fossé rhénan (Fraxino-Ulmetum Oberd. 53). Intérêt écologique et biogéogra- phique. Comparaison à d’autres forêts thermophiles - Vegetatio - XX (1 -4) - p. 97-148.

CARBIENER R., et al., 1985 - Problèmes de dynamique forestière et de défi- nition des stations en milieu alluvial. Coll. Phyt. XIV. Nancy, p. 655-686.

DIERSCHKE H., 1975 - Die schwarzerlen (Alnus glutinosa). Uferwälder Corsikas Phytocoenol. 2 (3-4) p. 229-243.

DUVIVIER, 1990 - Réponses bio-écologiques d’écosystèmes perturbés dans des secteurs aménagés en milieu méditerranéen. Thèse Marseille. 396 p.

GAMISANS J., 1991 - La végétation de la Corse. In JEANMONOD D. et BURDET H.M. (éds), Compléments au prodrome de la flore corse, annexe 2. Conservatoire et jardins botaniques de la ville de Genève, Genève, 391p.

GASNIER D. & CACOT E., 1995.- Présentation de la ripisylve durancienne entre Sisteron et Serre-Ponçon. FIF-ENGREF (Équipe écosystèmes forestiers), CBN Gap-Charance, 23 p.

GASNIER D., MARI S., 1996 - Étude sur la vocation des milieux et modes de gestion à mettre en œuvre dans la Réserve naturelle des gorges de l’Ardèche et ses alentours. Aubenas : ONF. 100 p. Mémoire de fin d’études FIF-ENGREF.

GUYET-GRENET V., 1996 - Présentation de la ripisylve durancienne entre Saint-Clément et la Roche-de-Rame. FIF-ENGREF, Conservatoire Botanique Alpin de Gap Charance. 21 p.

LAPRAZ G., 1980 - Les vestiges de forêts riveraines de la région de Nice. Coll. Phyt. Strasbourg p. 191-200.

LAPRAZ G., 1984 - Les vestiges des forêts riveraines de la région de Nice. Coll. phyt. Végétation des Forêts alluviales. Strasbourg. 1984 p. 191-200.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1974 - Feuille de Saint-Tropez. Q 23 au 1/100 000e. Bull. Carte Végét. de la Provence et des Alpes du sud. I, p. 3-43.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1977 - Carte phytosociologique de Hyères- Porquerolles au 1/50 000e Rev. Biol. Écol. Méditerr. IV, 4, p. 147-238.

LEFEVRE F., LEGIONNET A., DE VRIES S., TUROK J., 1998 - Strategies for the conservation of a pionneer tree species, Populus nigra L., in Europe. Genet. Sel. Evol. in press.

LEGIONNET A., 1996 - Diversité et fonctionnement génétique des popula- tions naturelles de Populus nigra L., espèce pionnière des ripisylves euro- péennes. Université de Montpellier II, 106 p. (thèse de doctorat).

LHOTE P., 1985.- Étude écologique des aulnes dans leur aire naturelle en France. ENGREF (Équipe Écosystèmes forestiers) - Faculté de Besançon, 67 p.

LITARDIÈRE R. de, 1928 - Contribution à l’étude phytosociologique de la Corse. Les montagnes de la Corse orientale entre le Golo et le Tavignano. Archiv. Bot., Mém., 2 (4) : 1-184.

LOISEL R., 1976 - La végétation de l’étage méditerranéen dans le sud-est continental français. Thèse de doctorat d’État, université d’Aix-Marseille III, CNRS AO, 384 p. + annexes.

MASSON J., 1990 - Un exemple d’aménagement à buts multiples : la Durance et le Verdon. 115e Congrès national des sociétés savantes. Avignon.

MOLINIER R., 1948 - La végétation des rives de l’Étang de Berre (Bouches-du-Rhône). Bull. Soc. Linéenne de Provence, XVI : 19-42 et SIGMA, Communication n°13.

MOLINIER R., 1952 - Monographies phytosociologiques. Les massifs de l’Étoile et de ND des Anges de Mimet (Bouches-du-Rhône). Bull. Mus. Hist. Nat. Marseille, XII, p. 15-30.

MOLINIER R., 1955 - La végétation de l’île de Porquerolles. Extrait des Annales de la Société des Sciences Naturelles de Toulon et du Var, p. 1-16.

MOLINIER R., 1959 - Le dynamisme de la végétation provençale. In « Memoriam Doctoris P. Font Quer », Collectanea Botanica, 1968, VII (II) n°48 : p. 817-844. Barcelona.

MOLINIER R., 1973 - Les études phytosociologiques en Provence cristalli- ne. Bull. Mus. Hist. Nat. Marseille. 33 p. 7-45.

MOLINIER R., DEVAUX J.-P., 1978 – Carte phytosociologique de la Camargue au 1/50 000e. Biol. et Écol. Médit., 5(4) : p. 159-195. Gap.

MOLINIER R., TALLON G., 1949, 1950 - La végétation de la Crau (basse Provence). Rev. Gen. Bot. 56-57. (p. 525-540) (p. 40-61) (p. 97-127) (p. 117-192) (p. 235-251) (p. 300-318).

MOLINIER R., TALLON G., 1970 - Prodrome des unités phytosociologiques observées en Camargue. Bull. Mus. Hist. Bot. Marseille, vol. XXX.

MOUTTE P., 1971 - La végétation du massif cristallin des Maurettes. Monographie phytosociologique. Carte Ann. Soc. Sc. Nat. et Archéol. Toulon et Var, 23, p. 86-106.

NEGRE R., 1984 - Dynamisme végétal de l’Ouvèze. Coll. phyt. Végétation des Forêts alluviales. Strasbourg. 1984 p. 11-190.

PAUTOU G. et al., 1970 - Écologie des formations riveraines de la basse Isère. Application à l’étude d’une nappe phréatique et de ses risques de pollution. Doc. Carte de Végét. des Alpes, VII : p. 73-114. Saint-Martin-d’Hères.

RAMEAU J.-C., 1996 - Typologie phytosociologique des habitats forestiers et associés. Tome II. Complexes riverains. Manuel de vulgarisation. ENGREF Nancy. 428 p.

SIGARN, 1998 - Gorges de l’Ardèche et plateaux alentours. Document d’objectifs Natura 2000. Document de synthèse. 52 p. et cartes et annexes.

SUSPLUGAS J., 1943 - Le bois de Vergnes à l’est des Pyrénées (Alnetum catalaunicum). Extrait des Communications de la Soc. de pharmacie de Montpellier 1942-1943. Tome I : p. 158-165 et SIGMA, Communication n° 82. Montpellier.

TCHOU Y.-T., 1948.- Études écologiques et phytosociologiques sur les forêts riveraines du Bas-Languedoc (Populetum albae). Vegetatio, I (1-6) : 2-28 ; 93-128 ; 217-257 ; 347-384.

TOLLEMA S., 1997 - Présentation de la ripisylve durancienne entre Guillestre et Embrun et préconisation de gestion. Université Paris VII, IUP Gestion et Génie de l’Environnement. Conservatoire Botanique national de Gap-Charance.

VARESE P., 1993 - Les groupements ligneux riverains de la basse Durance (Provence). ENGREF. Parc naturel régional du Lubéron. Colloques phytosociologiques. Bailleul. p. 566-593.

VARESE P., 1997 - Guide des stations forestières du Lubéron. PNR du Lubéron. 80 p.