9260 - Forêts à Castana sativa

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Si la spontanéité du Châtaignier est probable dans certaines régions méridionales, il a été considérablement avantagé au cours de l’histoire par l’homme.
Si l’on prend l’exemple des Cévennes où le Châtaignier couvre une grande surface :
- les Romains ont introduit la culture de cette essence ;
- une nouvelle extension s’observe avec les moines qui la plantent sur des terrains déjà défrichés dans l’aire des chênaies et des hêtraies ;
- à la fin du XVe siècle, après la guerre de Cent ans, il devient l’arbre nourricier ;
- sa monoculture se généralise dès le début du XVIIe siècle ;
—› le commerce de la châtaigne se développe ; l’apogée de la châtaigneraie se situe entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe ;
- l’encre apparaît en 1871 et ce champignon décime une grande partie des peuplements ;
- avec l’exode rural et l’effondrement de l’économie régionale, la culture du châtaignier baisse ; apparition du chancre et contamination généralisée du fait du manque d’entretien ;
- l’élevage s’intensifie, les animaux utilisant une grande partie des vergers abandonnés ;
—› dans l’ensemble des Cévennes, la châtaigneraie a diminué de 70 % en 150 ans ; en 100 ans la production a été réduite de
90 %.
Les histoires régionales du Châtaignier sont différentes :
- dans les Cévennes, et particulièrement en Corse il a joué le rôle d’« arbre à pain » ;
- dans les Pyrénées orientales, par contre, le Châtaignier a été développé dès la fin du XVIIe siècle pour le charbon de bois, puis après 1850 en liaison avec l’extension de la viticulture (fournissant des cercles de barriques, des piquets, ou des douelles et des merrains…).
Ces peuplements se présentent sous divers aspects :
- vergers ;
- taillis ;
- peuplements mixtes : Châtaigniers plus résineux, Châtaignier plus feuillus.
Compte tenu de l’abandon massif des châtaigneraies, du développement de deux parasites (encre et chancre), la conservation de ces châtaigneraies se heurte à de nombreuses difficultés.
Cette conservation concerne ici plutôt un patrimoine ethnologique, historique et paysager qu’un patrimoine naturel.
Au-delà de la restauration des châtaigneraies existantes et des différentes pratiques anciennes à maintenir là où des acteurs sont disposés à les perpétuer, il s’agit plus globalement de (re)dynamiser une activité rurale et de s’orienter vers des actions et débouchés nouveaux, valorisants pour le Châtaignier, l’aire concernée et les gestionnaires.

Déclinaison en habitats élémentaires

La directive Habitats ne concerne que les peuplements méditerranéens et subméditerranéens (' ).
Ainsi nous avons décliné en sept habitats élémentaires :
1 - Pour les Cévennes : 9160-1.1, 9160-1.2, 9160-1.3, 9160-1.4
2- Pour les Pyrénées orientales (Vallespir, Aspres, Albères…) : 9160-2
3 - Pour l’est de la région méditerranéenne française (Maures, Estérel, Alpes-Maritimes…) : 9160-3
4 - Pour la Corse (Castagniccia et ailleurs) : 9160-4

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)

AGENC, 1998 - Les habitats naturels d’intérêt communautaire de Corse. Première version provisoire.

AMANDIER L., 1974 - Bases phytoécologiques pour l’aménagement du paysage du massif d’Albères (PO). CEPE/CNRS. Montpellier. Ministère de l’Agriculture : AREEAR. DDA des PO, 144 p.

ARBOST J., 1922 - Le Châtaignier dans les Alpes-Maritimes. Bull. Soc. Bot. de France. 69, p. 236.

ARCHILOQUE A., BOREL L., DEVAUX J.-P., 1974 - Feuille d’Entrevaux (XXXV-41) au 1/50 000e. Bull. Carte Vég. Prov. Alp. Sud, I : 87-129.

ARNAUD M.-T. & BOUCHET M.-A., 1995 - L’aire écologique du Châtaignier (Castanea sativa Mill.) en Cévennes. Ecologia, I, 26 (1). p. 33-40.

ARNAUD M.-T. & CHASSANY J.-P., 1997 - Programme Châtaigneraie. Étude de transférabilité des résultats à grande échelle (lieux-dits) vers des entités socio-économiques dans la châtaigneraie cévenole. Ministère de l’Environnement. SRETIE, EGPN, PNC. 58 p. et annexes.

ARNAUD M.-T. et al., 1983 - Châtaigneraie et élevage ovin dans le massif des Maures. Public. CERPAM. 120 p.

ARNAUD M.-T., 1984 - Première approche de la dynamique des groupements à Châtaignier en Cévennes. Proposition d’une méthode d’étude. Écol. Méd., X, 3-4, p. 105-117.

ARNAUD-ERAUD M.-T., 1987 - Les groupements cévenols à Châtaignier : étude écologique. Thèse. Aix-Marseille. 254 p. + annexes.

ASTRUC C., 1976 - Situation actuelle de la culture du Châtaignier dans le sud-est de la France sur le plan technique et économique. Mémoire de fin d’études ENSA. Montpellier.

AUVRAY F. & JAPPIOT M., 1990 - Typologie forestière du Conflent. IFN Montpellier. 252 p.

AUVRAY F., 1978 - Contribution à l’étude de la roulure du Châtaignier. DEA. USTL. Montpellier.

AUVRAY F., 1987 - Typologie forestière des Aspres. Montpellier. IFN 177 p.

AUVRAY P., 1987 - Typologie forestière des Fenouillèdes. IFN Montpellier, 221 p.

BARBERO M. & LOISEL R., 1970 - Le Carpinion dans le massif de l’Esterel (sud-est de la France). Feddes Repertorium. 81 (6-7), p. 485-502.

BARBERO M., et al., 1974 - Les forêts caducifoliées de l’étage collinéen de Provence, des Alpes-Maritimes et de la Ligurie occidentale. Annales de l’université de Provence Sciences. XLV. p. 157-202.

BECAT J., 1973 - Les Albères, mutations économiques d’une montagne méditerranéenne. Montagne providence du passé. Montagne paysage d’aujourd’hui. Conflent 61, 47 p.

BEILLE L., 1887 - La limite altitudinale du Châtaignier sur les pentes ouest et sud-ouest du Massif central. Ass. française pour l’avancement des sciences. Toulouse. Deuxième partie. p. 557-586.

BELLON S., CABANNES B., GUERIN G., 1991 - Comment intervenir dans les taillis et vergers de châtaignier. Fiche n° 1. Association française de Pastoralisme.

BERTIER B., 1984 - Fonctionnement d’un écosystème forestier : croissance, biomasse et productivité du compartiment ligneux épigé des taillis de châtaigniers du sud-est de la France. Thèse de troisième cycle. Grenoble.

BOUCHET M.-A., 1983 - Rôle de quelques facteurs dans la dynamique du Châtaignier en Cévennes et comparaison avec le Chêne blanc, la survie des semis. Thèse. Marseille. 116 p.

BOURGEOIS C., 1992 - Le châtaignier, un arbre, un bois. IDF édition. 367 p. BOYER A. et al., 1983 - Les chênaies à feuillage caduc de Corse. Écol. Méditerr. 9 (2), p. 41-58.

BRAUN J., 1915 - Les Cévennes méridionales (massif de l’Aigoual), étude phytogéographique. Arch. Sc. Phys. et Nat. Genève, 4e série, vol. 34 et 40.

CABANNES B., 1988 - Le Châtaignier : à la recherche d’une sylviculture adaptée à nos taillis du Languedoc-Roussillon. Forêt méditerranéenne. Tome X, n° 1, p. 147-150.

CABANNES B., ROLLAND M., 1982 - Étude dendrométrique des taillis de Châtaignier du Languedoc-Roussillon. Colloque Sciences et industrie du bois. Grenoble. 34 p.

CAMUS A., 1929 - Les Châtaigniers. Éditions Lechevalier. Paris. 500 p. CARLES J., 1951 - La nutrition minérale du Châtaignier. Bull. Soc. Hist. Nat. Toulouse, 86, 3-4, p. 276-280.

CARLES P.-J., 1973 - La châtaigneraie cévenole. Mémoire de fin d’études ENITEF. DDA. Nîmes. 109 p. Causses et Cévennes, 1975 : numéro spécial consacré au châtaignier.

CHABRAN P., NOEL M., 1983 - Valorisation du Châtaignier bois, conditions de production et perspectives d’utilisation en Languedoc-Roussillon. Rapport CRPEE, 150 p.

CHAMPS J. de, 1972 - La production des taillis de Châtaignier. Extrait du rapport de l’Association Forêt-Cellulose.

CHASSANY J.-P., 1998 - Programme de recherche sur la châtaigneraie cévenole dans le Parc national des Cévennes. PN des Cévennes.

COLLECTIF, 1995 - Votre châtaigneraie. Les cahiers pratiques. Cévennes, 1995/1. ULRAC, SIME, CRPF, PNC. 38 p. Commission du Châtaignier, 1949 - Le Châtaignier et sa culture de rapport. Bull. Tech. n° 1. Nancy. ENEF. Troisième édition.

CRPF Languedoc-Roussillon, 1991 - Forêts du Conflent, guide des stations forestières, 64 p.

CRPF-DDAF Aude, 1983 - Amélioration des taillis de Châtaignier dans la montagne noire. 27 p. plus annexes.

DEBAZAC E., 1961 - Notes sur les recherches sur la sylviculture et la productivité du taillis de Châtaignier. Commission nationale du Châtaignier.

DESPRES F., 1979 - Le Châtaignier, du fruit au bois. Bull. de la Vulg. Forest. p. 14-19.

DUBROCO E., 1983 - Évolution des réserves dans un taillis de Châtaignier après et avant la coupe. Thèse de troisième cycle. Université d’Orsay.

DUPRAS G., 1963 - 6 Carte de la végétation de la France n° 80-81. Corse. Notice sommaire. CNRS Toulouse.

DUPRAZ D., MOREL Y., 1984 - La châtaigneraie ardéchoise, de la tradition à la rénovation. Archives de l’Ardèche, service éducatif. Privas. 179 p.

FERRAND J.-C., 1980 - La roulure du Châtaignier, note préliminaire. Public. INRA. CNRF Nancy. Station de recherche sur la qualité du bois. 15 p.

GALZIN J., 1986 - Déboisement et plantation de Châtaigniers en Cévennes. Ann. du PNC, 3, p. 7-70.

GAMISANS J., 1975 - La végétation des montagnes corses. Thèse, université d’Aix-Marseille, 295 p., 49 tab. et 22 fig. h.-t.

GAMISANS J., 1991 - La végétation de la Corse. In JEANMONOD D. et BURDET H.M. (éds), Compléments au prodrome de la flore corse, annexe 2. Conservatoire et jardins botaniques de la ville de Genève, Genève, 391p.

GAMISANS J., 1999 - La végétation de la Corse, Édisud, 391 p. GAMISANS J., GRUBER M., 1979 - La végétation de Niolu (Corse). Écol. Méditerr., 4, p. 141-156.

GAMISANS J., GRUBER M., QUEZEL P., 1983 - Les forêts de Castanea sativa, Alnus cordata et Ostrya carpinifolia du massif du San Pedrone (Corse). Écol. Méditerr. 9 (1) p. 89-99.

GARDE L., 1996 - Guide pastoral des espaces naturels du sud-est de la France. Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée. Méthodes et Communication. 254 p.

GAUSSEN H., 1925 - Végétation des Albères orientales. Doc. pour la carte des productions végétales. Série Pyrénées. tome Roussillon. Bull. Soc. Hist. Nat. de Toulouse. 53. p. 197-238.

GAUSSEN H., 1926 - Végétation de la moitié orientale des Pyrénées (sol, climat, végétation). Doc. Carte des Prod. Végét. Éditions Lechevalier. Paris, 560 p.

GAUSSEN H., 1934 - Géographie botanique et agricole des Pyrénées orien- tales. Paris. Éditions Lechevalier, 380 p.

GAUSSEN H., 1972 - Carte de la végétation de la France au 1/200 000e feuille 78 : Perpignan. Deuxième édition. CNRS Toulouse.

GONDARD H., 1997 - Dynamique et facteurs de la biodiversité d’un systè- me écologique à châtaignier (Castanea sativa Miller) dans les Cévennes.

GONIN P., 1997 - Réhabilitation des châtaigneraies à fruits dans les Hautes- Pyrénées. Centre d’études techniques et économiques forestier garonnais, CRPF Midi-Pyrénées.

GUINIER P., 1951 - L’origine et la répartition actuelle du Châtaignier. Bull. Techn. du Châtaignier, 3, p. 168-173. Nancy.

INVUFLEC, 1975 - Tome « Châtaignes et Marrons », octobre 1975, 145 p. Paris. INVUFLEC, 1979 - Le Châtaignier : production et culture. CNJCM, 191 p. JOLLIVET M., 1984 - Système agro-sylvo-pastoral en milieu fragile (Causses-Cévennes). CNRS-PIREN. Collection recherche sur l’environnement rural. Paris. Novembre 83 p. 142-183.

JOUGAN C., 1986 - Enquête sur l’Endothia, rapport PNC Florac. 18 p. plus annexes.

KREBS M., 1987 - Typologie forestière des Albères. Montpellier. IFN. 144 p.

KUHNOLTZ-LORDAT G., 1944 - Considérations générales sur le dépérissement des châtaigneraies cévenoles. Ann. Epiphyties. X.

LADIER J., RIPERT C., 1996 - Les stations forestières de la Provence cristalline. CEMAGREF Aix-en-Provence. 93 p. et annexes.

LAVAGNE A. ZERAIA L., 1976 - Étude phytosociologique et cartogra- phique du vallon de Maraval (Maures occidentales) ; propositions d’aménagement intégré en vue de la protection du massif contre les incendies. Revue de Biol. et d’Écol. Méditerr., 4, p. 7 5-83.

LAVAGNE A., MOUTTE P., 1974 - Feuille de Saint-Tropez. Q 23 au 1/100 000e. Bull. Carte Végét. de la Provence et des Alpes du sud. I, p. 3-43.

LEBAN J.-M., 1985 - Contribution à l’étude de la roulure du Châtaignier. Thèse INPL Nancy.

LOISEL R., 1971 - Séries de végétation propres, en Provence, aux massifs des Maures et de l’Esterel (ripisylves exclus). Bull. Soc. Bot. de France. Tome 118, n° 3-4, p. 203-236.

LOISEL R., 1976 - La végétation de l’étage méditerranéen dans le sud-est continental français. Thèse de doctorat d’État, université d’Aix-Marseille III, CNRS AO, 384 p. + annexes.

LOISEL R., MERCURIN L., 1972 - Les Châtaigneraies des Maures. Ann. Soc. Sc. Nat. Toulon, 24, p. 41-55.

MADESCLAIRE A., 1980 - Étude des types de stations de la châtaigneraie gardoise. Mémoire de troisième année. ENITEF ; CRPF Languedoc- Roussillon.

MARVILLE V., 1982 - Contribution à l’analyse de la croissance, de la chute et de la décomposition des feuilles d’un écosystème forestier. Le cas des taillis de Châtaigniers. Thèse troisième cycle Grenoble.

MERIC J., 1973 - La forêt des Albères. CTGREF. ENITEF. 29 p. deux cartes. MICHEL-DURAND E., 1962 - Le Châtaignier. Revue d’étude et d’information pour la réalisation du PNC, les Vans. Ardèche 1. p. 29-40.

NOUBLANCHE C., 1997 - La place du Châtaignier dans les exploitations agricoles de la vallée française. Résultats d’une enquête menée auprès d’agriculteurs. INRA, ENSAM, Économie et Sociologie Rurales.

PITTE J.-R., 1979 - L’homme et la châtaigneraie en Europe. Travaux de la conférence européenne pour le paysage rural. Sop. p. 713-724.

PITTE J.-R., 1980 - Une forêt verger : la châtaigneraie du Vivarais. Informations régionales du CRPF de Grenoble, 33, p. 53-59.

PITTE R., 1986 - Terre de Castanides. Thèse. Sorbonne. 479 p.

PUESCH S., 1967 - Contribution à l’étude de la flore et de la végétation des Cévennes méridionales. Thèse spécialité. Montpellier. 162 p. Quatre planches, une carte. Florule et annexes.

REVEILLAUD L., 1979 - Enquête sur la roulure du Châtaignier dans le Languedoc-Roussillon. Rapport de stage. ENITEF, 47 p.

REYNE J., 1984 - Marrons et Châtaignes d’Ardèche. Aubenas. Syndicat des producteurs de Châtaignes et Marrons d’Ardèche, 198 p.

ROMANE F., VALERINO L., 1997 - Changements du paysage et biodiversité dans les châtaigneraies cévenoles. Écol. Méditerr. XXII.

SCHAD G., et al., 1960 - La protection de la châtaigneraie forestière entre les maladies. RFF, 2, p. 119-128.

SERVAGE M., 1980 - Le bois de Châtaignier et ses utilisations. Chambre des métiers du Gard.

SIME Languedoc-Roussillon, 1986 - Opération Herne-Châtaignier ; bilan des trois premières années. Document ronéoté. Deux tomes, 51 p.

SOLIGNAT G., 1952 - Observations sur la biologie du Châtaignier. Ann. de l’Amélioration des plantes, 1.

SOLIGNAT G., 1964 - Aptitude fruitière et aptitude forestière des clones de Châtaigniers. Ann. de l’Amélioration des plantes, 14, 1, p. 67-85.

SUSPLUGAS J., 1935 - L’homme et la végétation dans le haut Vallespir. SIGMA. comm. N 36 lmp. Mari-Lavit Montpellier.

SUSPLUGAS J., 1942 - Le sol et la végétation dans le Haut-Vallespir (Pyrénées-Orientales). Comm. Sigma. 80. 255 p.

TARIER D., PELEN J.-N., 1980 - Le Châtaignier. Le temps cévenol. Les activités agricoles. Nîmes. Sedilan. p. 463-533.

VAISSIERE J. de, La châtaigneraie. Bull. Soc. Forest. Franche-Comté. Juin. XXVII, p. 52-58.

VALERINO L., 1992 - Étude de la diversité floristique dans la châtaigneraie cévenole. DEA Aix Marseille Grenoble et Montpellier II, 43 p.

VELAY L., 1956 - Comment concevoir la reconversion de la châtaigneraie fruitière ? RFF, 12, p. 826-833.

VELAY L., 1957 - Le Châtaignier et son avenir. Cahiers des Ing. Agron., 118, p. 30-33.

VILLEBONNE D. (de), 1999 - Le chancre du châtaignier en forêt : une maladie en extension. Forêt Entreprise. n° 128, 38-41.

ZERAIA L., 1973 - La châtaigneraie cévenole. Étude éco-sociologique. Comité national interprofessionnel de la Châtaigne et du Marron. Nîmes.